5ème édition de Festi Graffiti à Port-au-Prince : quand l’Art vole au secours du Climat

L’ambassade du Canada en Haïti, de concert avec le Collectif Pour la Promotion des Arts Urbains et de l’Art Contemporain (CPAUAC), a lancé, le jeudi 3 décembre, la 5ème édition du Festival International de Port-au-Prince « Festi Graffiti » à l’Université Quisqueya qui se déroule du 3 au 13 décembre sous le thème : Génération Street Art : Se mobiliser pour le climat ».

Selon le directeur artistique du Festival, Jean Widler Pierresaint, l’objectif est de sensibiliser la population haïtienne et les décideurs publics sur la lutte contre les changements climatiques à travers les arts de la rue.

« L’art est un médium d’expression et un outil d’éducation qui sensibilise et encourage l’action contre les changements climatiques », a déclaré Stuart Savage, Ambassadeur du Canada en Haïti. « L’engagement des jeunes artistes haïtiens et internationaux, incluant la montréalaise Ma’liCiouZ, sont l’âme de ce festival », a poursuivi le diplomate.

« Conscient que l’art doit s’engager au développement durable, le festival veut mettre en lumière cette année les dangers environnementaux et climatiques présents sur le territoire haïtien et leurs impacts sur notre vie, nos rapports sociaux et nos déplacements », a soutenu le directeur artistique du festival, Jean Widler Pierresaint.

Plus loin, Jean Widler Pierresaint a tenu à souligner que le Festi Graffiti favorisera aussi des échanges culturels entre divers pays dont le Pérou, la Suisse, la République Dominicaine, le Mexique, le Canada, la Belgique et Haïti avec la collaboration de graffeurs venant des pays précités.

Joubert Joseph/HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro