7 février 2021 : Réginald Boulos appelle à une entente nationale pour éviter le chaos

L’homme d’affaires, passé à l’opposition, prône la mise en commun des forces politiques et sociales du pays pour préparer la transition politique, après le départ du président Jovenel Moïse à travers un Pacte pour la solidarité sociale, la stabilité politique et la prospérité économique.

La position président du Mouvement de la troisième voie (MTV Haïti), Pierre Reginald Boulos, est sans équivoque. Le président Jovenel Moïse, au regard des exigences de la Constitution, doit partir le 7 février 2021 et en raison de la non tenue d’élections, les organisations sociales et politiques haïtiennes doivent chercher un consensus pour assurer la gouvernance post-Jovenel Moïse. En ce sens, il prone une recherche de solution consensuelle pour éviter au pays de sombrer dans le chaos.

‘’À partir du 7 février, seul un accord politique permettra de diriger le pays. Ce consensus politique aura à déterminer la durée, la mission, la forme de la gouvernance politique et administrative du pays’’, s’est exprimé Pierre Réginald Boulos, devant une assistance chauffée à blanc.

À l’occasion du rassemblement national du parti MTV Haïti, l’homme d’affaires également médecin, a dressé un diagnostic préoccupant de la situation socioéconomique du pays marqué par une gouvernance désastreuse du pouvoir en place. La gestion de la crise du dollar américain, l’insecurité généralisée, les décrets controversés de l’Executif fragilisent l’avenir du pays, analyse le leader du jeune parti.

Pierre Reginald Boulos pense que le pays file droit vers l’abîme et que seul un sursaut collectif peut éviter à la nation une déchéance sociale. Jovenel Moïse appartient déjà à l’histoire, il faut à la nation de nouvelles alternatives politiques susceptibles de relancer des réformes institutionnelles pour ouvrir la voie à une stabilité sociopolitique, croit comprendre l’entrepreneur. À ce stade, une entente politique s’impose pour donner au pays un futur prometteur et redonner espoir à la population.

Le Pacte pour la solidarité sociale, la stabilité politique et la prospérité économique entend définir la gouvernance politique et jeter les bases d’une société haïtienne plus juste et vivable. Réginald Boulos entend être partie prenante de cette initiative pour anticiper le désordre qui se profile à l’horizon. Dans le même temps, il annonce que son jeune parti vise le pouvoir à tous les niveaux et qu’il compte contribuer à aider Haïti à reprendre ses lettres de noblesse.

H.N / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro