Absence d’intégrité morale : Environ une trentaine de Magistrats, dont Jacques Lafontant, non-certifiés

Rien ne va plus au sein du système judiciaire haïtien, gangrené par la corruption. Dans le cadre des « dernières opérations de certification des Magistrats », le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a rendu une décision qui donne froid dans le dos.

En effet, un extrait du Procès-verbal acheminé par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) à la Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), Emmelie Prophète Milcé, dont Haïti Infos Pro a eu copie, laisse entrevoir l’énormité de la corruption qui caractérise l’appareil judiciaire, tenant compte du nombre « exagéré » de juges non-certifiés pour cause « d’absence d’intégrité morale ».

À la fin de l’analyse ou traitement de soixante-neuf (69) dossiers, un nombre de trente-un Magistrats ont été certifiés, et vingt-huit (28) autres non-certifiés par l’organe administratif du système judiciaire haïtien.

Parmi les Magistrats non-certifiés parce qu’étant très décriés et pour absence d’intégrité morale, l’on retient les noms de Jean Osner Petit-Papa, Ramoncite Accimé (ancien commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince), Bredy Fabien, Garry Orélien (ancien juge en charge de l’affaire Jovenel Moïse), Ikenson Édumé, Jacques Lafontant (actuelle commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince).

Plus les années passent, plus la question de savoir « qui rendra justice à la Justice ? » se pose avec perplexité en Haïti. Quand sur soixante-neuf (69) dossiers de juges évalués vingt-huit (28) sont pointés du doigt pour « enrichissement illicite » entre autres infractions, l’on comprend pourquoi en Haïti les « enquêtes se poursuivent », et pourquoi les prisons regorgent de citoyens en détention préventive prolongée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − 9 =

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro