Accord du 21 décembre : EDE invite le gouvernement à enlever son nom dans le « document frauduleux »

Les Engagés pour le Développement (EDE) affirment dénoncer avec véhémence l’intention malveillante du gouvernement voulant faire croire que le parti s’est associé à son initiative « sectaire et partisane ». En ce sens, EDE annonce qu’il n’est pas l’un des signataires de l’accord du 21 décembre 2022.

Dans un communiqué en date du 17 janvier 2023, les responsables de la structure politique baptisée EDE se disent étonnés de voir que le nom du parti figure sur la liste des signataires du Consensus National pour une Transition Inclusive et des Élections Transparentes. EDE informe qu’il n’est donc pas juridiquement lié par ses dispositions. Les Engagés pour le Développement ont fait savoir que ni leur secrétaire général ni le Représentant National Officiel du Parti n’ont jamais participé aux prétendues négociations devant aboutir à la signature d’un quelconque accord. Le parti n’a mandaté personne à le faire.

« EDE ne saurait en aucun cas parapher, avec un Gouvernement incompétent, illégitime et décrié, un document obtenu au moyen de méthodes fortement douteuses », lit-on dans la note. L’organisation politique condamne l’irresponsabilité du Journal Officiel Le Moniteur qui a pris le risque de publier un document contenant un faux en écriture dans son numéro spécial 1-178e Année du mardi 03 janvier 2023.

« EDE y voit un acte de malhonnêteté caractérisé et une atteinte à la morale politique qui vise à ternir l’image du Parti, affectant son prestige et nuisant à sa notoriété ».

« Cet amalgame créé par le gouvernement, le Premier Ministre Ariel Henry prouve qu’il n’est pas digne de confiance et qu’il est illusoire de croire en sa capacité à résoudre la crise multidimensionnelle actuelle, voire projeter le pays vers des horizons meilleurs en passant par l’organisation d’élections inclusives, crédibles, transparentes et démocratiques », poursuit-il.

En guise de conclusion, EDE croit que le Gouvernement doit réparer le préjudice causé au Parti et lui enjoint, par conséquent, de rectifier sans délai et à telles fins que de droit, l’édition spéciale 1-178e Année du Journal Officiel Le Moniteur du 03 janvier 2023. Ainsi, le parti politique encourage les forces vives de la nation à entamer des discussions sincères afin d’aboutir à un accord politique sérieux pouvant cerner la crise multidimensionnelle que connaît le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 18 =

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro