Affaire Arnel Bélizaire: Godelie Joseph s’est dessaisie du dossier

 

Affaire Arnel Bélizaire: Godelie Joseph s’est dessaisie du dossier 2

Selon l’un des avocats de l’ancien député de la circonscription de Delmas/Tabarre, Palvin Phizéma, la juge Godelie Joseph, en charge de l’instruction, s’est déportée en raison des menaces de mort qui planent sur sa vie.

Sans avoir rendu son ordonnance, la juge d’instruction, Godelie Joseph, s’est dessaisie du dossier. Après 3 auditions du prévenu, la juge Joseph faisant objet de menaces de mort, rapporte l’un des avocats de l’ancien élu de la 49ème Législature, Palvin Phizéma, a renoncé à poursuivre l’instruction.

La rumeur a enflé dans les couloirs du parquet de Port-au-Prince, avant d’être confirmée par le doyen Bernard Saint-Vil. La page est tournée, la juge Godelie Joseph n’instruira plus l’affaire. Le doyen Saint-Vil rencontré, m’a également confirmé la nouvelle’’, a déclaré Palvin Phizéma, contacté par la rédaction de HIP.

Menaces de mort

Palvin Phizéma, indigné par la décision de la juge alors que certaines avancées considérables ont été constatées (2 réquisitoires d’informer déjà prononcés), minimise la thèse de menaces de mort brandie par Godelie Joseph. Dans cette décision, l’homme de loi entrevoit une entrave à la justice, une volonté manifeste de faire passer le temps et prolonger le séjour d’Arnel Bélizaire en prison.
Dans la foulée, le doyen du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince, Bernard Saint-Vil, saisi de l’acte de dessaisissement, a déjà confié l’instruction du dossier à un nouveau juge, révèle Palvin Phizéma.

L’avocat qui se garde de dévoiler l’identité du nouveau magistrat instructeur, entend se prononcer sur le premier acte qu’aura à poser le concerné dans le cadre de l’instruction.
Dans l’intervalle, Arnel Bélizaire poursuit sa grève de la faim à la prison civile de la Croix-des-Bouquets.

Le prévenu continue de dénoncer les conditions de détention qu’il juge infrahumaines.

HIP

Bouton retour en haut de la page