Affaire Dadou Jean-Bart: “Les traitres de la nation seront démasqués”, rassure Me Stanley Gaston

Empêtré depuis tantôt deux semaines dans des accusations d’abus sexuels sur mineures au centre FIFA GOAL, Yves Jean-Bart, accompagné de son avocat, Me Stanley Gaston, a porté plaintes au greffe du tribunal de première instance de la Croix des bouquets, ce lundi 11 mai 2020.

Le président de la Fédération Haïtienne de Football est passé à l’offensive. Accusé d’abus sexuel sur mineures, Dadou Jean-Bart a pris le chemin de la justice en portant plaintes contre X pour diffamations, injures et subornation de témoins.

« Nous avons des preuves que Romain Molina et des organisations féministes sont à la recherche de victimes en Haïti », a déclaré Me Stanley Gaston pour expliquer l’infraction de subornation de témoins. Des plaintes sont aussi déposées pour association de malfaiteurs. Il affirme n’avoir pas compris que dans un dossier d’abus sexuel qu’il n’y ait ni victimes ni plaignantes. Pour lui, c’est une vaste machination, c’est un scandale monté de toutes pièces ayant pour seul objectif d’aboutir à la démission de Yves Jean-Bart à la tête de la fédération haïtienne de football.

Ces plaintes déposées au tribunal, ce lundi matin, visent à forcer les victimes à sortir dans les colonnes du Journal britannique The Guardian, pour se manifester devant la justice haïtienne, a poursuivi l’avocat, du No1 de la FHF.

Plus loin, il qualifie de “faux mouvement” les appels des organisations féministes et du ministère à la condition féminine, demandant à la justice haïtienne de mettre l’action publique en mouvement contre son client.

« Nulle ne plaide par procureur », dit-il. Pour lui, les organisations féministes devraient identifier les victimes et leur donner protection si nécessaire.

« Ce sont les victimes qui doivent porter plaintes, si elles sont mineures, qu’elles se fassent accompagner de leur parents, dans le cas contraire, ce que demandent les organisations féministes, c’est du faux mouvement », a renchéri Me Stanley Gaston.

D’autres plaintes seront déposées d’ici la semaine prochaine contre Romain Molina et YouTube en France, contre The Guardian en Suisse ou aux Etats-Unis afin que les identités des victimes soient révélées. Ce dossier, dit-il, est un vaste chantage, c’est tout simplement de la surenchère.

Me Stanley Gaston en a remis une couche à Romain Molina, contre lequel des plaintes seront déposées en France, en citant un article paru dans football365.fr qui le qualifiait de ‘’Punk’’, c’est-à-dire voyou, vaut rien, crapule et crétin, qui ne fait que colporter des ragots dans le monde du football.

L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats, regrette que des révélations fantaisistes fabriquées par Romain Molina puissent conduire à un acharnement contre Dadou Jean-Bart en Haïti. Il sera poursuivi ainsi que les traitres avec qui il collabore, ils seront démasqués, a affirmé Me Gaston, d’un ton ferme.

Pour Me Gaston, Dadou est un présumé innocent, victime d’un scandale d’accusation d’abus sexuels. Il croit qu’il y a eu un vaste complot visant la démission de Dadou à la tête de la fédération haïtienne de football. Il conclut qu’il n’y a pas de dossier, il n’y a ni victimes, ni plaignantes, ce n’est qu’un scandale derrière lequel se cachent des traites de la nation qui seront démasqués.

A rappeler que Dadou Jean-Bart est attendu au Parquet, ce jeudi, sur invitation du commissaire du gouvernement de la Croix-des-Bouquets, Me Maxime Augustin. À ce sujet, Me Gaston affirme que son client répondra á l’invitation du commissaire pour savoir de quoi il en est.

RICOT Saintil / HIP

Bouton retour en haut de la page