André Michel recadre le ministre de la Justice Lucmane Delille

Le porte-parole du Secteur démocratique, l’avocat militant politique André Michel juge irresponsable l’intervention du ministre Lucmane Delille qualifiant de terroristes les policiers du groupe ‘’Fantômes 509’’. 

Entre les lignes, le ministre de la Justice entend saper le mouvement des policiers visant à obtenir de meilleures conditions de travail, croit le dirigeant de l’opposition politique. André Michel, pourfendeur du régime PHTK, dénonce une tentative désespérée du titulaire du MJSP de casser l’élan de la mobilisation policière.

‘’C’est inacceptable pour un ministre de la Justice de traiter les policiers protestataires de terroristes. Les déclarations de Delille, transpirent du mensonge dont l’objectif et de discréditer le mouvement. Je dits que les agents de l’ordre ne doivent pas céder au chantage du patron de facto du MJSP’’, a résumé André Michel.

Position inchangée sur les élections

L’opposition politique maintient sa position en ce qui concerne l’organisation des prochaines élections en Haïti.  Pour André Michel, le sort est scellé, la position du Secteur démocratique ne change pas à propos de la participation de l’opposition dans les prochaines compétitions élections sous l’administration de Jovenel Moise.

‘’Sur le plan constitutionnel, le mandat du Président Moise arrivera à terme indiscutablement le 7 février 2021. Ensuite, il n’y aura pas d’élections avec ce pouvoir antidémocratique sans l’organisation du procès Petro Caribe, des massacres perpétrés dans des quartiers populaires’’, a soutenu André Michel. 

Hervé Noel / HIP

Bouton retour en haut de la page