Arnel Bélizaire chasse Me André Michel du banc de sa défense !

L’ancien député, Arnel Bélizaire, ne veut plus de Me André Michel pour le défendre. Dans une note parvenue à notre rédaction ce mardi 12 octobre, le détenu dit vouloir garder à ses côtés que des avocats qui ne se sont impliqués dans aucun accord politique.

À en croire l’ancien élu emprisonné depuis novembre 2019, son dossier est retourné à la case départ. Pour cela, ceux qui assurent sa défense doivent avoir le temps de s’entendre, de concerter et ne doivent être partie prenante d’aucun accord. Pour cela, seuls Max Stanley Lafortune, Calherbe Jean-Baptiste, Camille Leblanc et Theleve Pierre Toussaint sont autorisés à prendre la parole en son nom dans la Presse, en public et à le représenter par devant la Justice.

«Cette décision concerne également mes amis qui sont avocats», a précisé l’ancien élu, soulignant que les avocats autorisés à le représenter feront appel aux militants «conséquents» pour continuer la bataille.

Arnel Bélizaire a été arrêté le 29 novembre 2019 sur la route de Jacmel en compagnie de plusieurs autres personnes. Ils sont considérés comme des prisonniers politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 − 2 =

Bouton retour en haut de la page