Artibonite: Des produits avariés mis en vente par un responsable du PHTK

L’intervention des autorités judiciaires à Passe-Reine, localité d’Ennery, au domicile de Calixte Valentin, n’a pas permis de faire appliquer la loi en ce qui concerne la vente d’un stock important du produit laitier de marque Parmalac. L’édile Marc-Henry Compère crie au scandale.

Les autorités municipales d’Ennery, au terme des enquêtes diligentées, ont pu remonter la chaine de distribution de la marque laitière Parmalac, responsable de coliques chez certains consommateurs. Pour faire suites aux plaintes formulées par certains clients, le substitut commissaire du Gouvernement des Gonaïves, Gilles Friscat, accompagné de du directeur départemental du ministère du Commerce, Brunel Métayer et des policiers, a perquisitionné à Passe-Reine, les 30 et 31 mars 2020, le domicile de Calixte Valentin, baron du PHTK dans l’Artibonite.

L’intervention a permis de confirmer la présence de plusieurs centaines de caisses du produit laitier avarié en instance de livraison vers d’autres maisons de commerce, a révélé le maire d’Ennery Marc-Henry Compère. Cependant, sur les lieux de la perquisition, les autorités judiciaires ont lésiné à faire appliquer la loi en autorisant le concerné (Calixte Valentin) à agir à sa guise.

Conformément à la volonté du présumé coupable, plusieurs centaines de caisses de Parmalac ont été détruites, sans aucune forme de procès, alors que les indications font état d’un produit avarié depuis le 3 mars 2019, se lamente le premier citoyen d’Ennery.

Cette opération, selon le chef du conseil municipal d’Ennery, est révélatrice d’un système opérant sous la coupe réglée des gros bonnets du PHTK dans l’Artibonite. Marc-Henry Compère regrette qu’aucune suite légale n’ait été accordée en dépit du fait que deux enfants, après avoir consommé le produit, ont été admis à l’hôpital où ils reçoivent des soins appropriés à leur cas.

Hervé Noel / HIP

Bouton retour en haut de la page