Assassinat de Me Dorval : les étudiants protestataires ne désarment pas

Plusieurs centaines d’étudiants ont manifesté à Port-au-Prince, ce mardi 1er septembre, en vue de continuer de dénoncer l’assassinat de Monferrier Dorval, perpétré le vendredi 28 août chez lui, à Pèlerin 5, non loin de la résidence du président de la République, Jovenel Moïse.

Ce mardi 1er septembre des centaines d’étudiants issus de différentes facultés ont une nouvelle fois craché leur colère dans les rues de Port-au-Prince, dénonçant ainsi cet acte crapuleux dont a été victime le professeur d’universités.

Au moins une voiture immatriculée Service de l’Etat a été incendiée à l’Avenue Christophe où des agents des forces de l’ordre, absents dans le conflit armé qui se déroule au Bel-Air, ont fait usage de gaz lacrimogène pour disperser les manifestants. Ce qui a créé une panique dans plusieurs rues de la capitale. Les étudiants ont érigé des barricades de pneus enflammés et ont renversé presque tout sur leur passage.

Les étudiants se sont arrêtés devant le cabinet de Monferrier Dorval, à la Rue Rivière, pour lui rendre un dernier hommage. Un moment émouvant où ils se sont mis à genoux pour saluer le départ du professeur.

Plusieurs militants de l’opposition se sont mêlés de la partie pour réclamer le départ de Jovenel Moïse, jugé incompétent et corrompu, et appeler à une transition de rupture. Ils en ont profité pour dénoncer l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires internes du pays.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro