Attaque armée contre le domicile de Jacques Lafontant : Pierre Espérance monte au créneau

Le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance, a dénoncé les attaques armées perpétrées contre le domicile de Jacques Lafontant et invite l’ex-commissaire du gouvernement de Port-au-Prince à porter plainte.

Après les déclarations de l’ex-commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Pierre Espérance n’a pas mis de temps pour monter au créneau contre “un acte inacceptable dans un état de droit”.

Dans une interview accordée à Radio Kiskeya, ce vendredi 31 juillet, le défenseur des droits humains a déclaré que rien ne peut justifier cette attaque armée contre le domicile de Jacques Lafontant dans la nuit du 30 au 31 juillet, tout en invitant l’avocat à porter plainte afin que les auteurs de cet acte soient traduits en justice conformément à la loi.

Pierre Espérance en a profité pour dénoncer le fonctionnement du parquet de Port-au-Prince qui, selon lui, ne va vite en besogne que quand l’intérêt du pouvoir PHTK est en jeu. En ce sens, le défenseur des droits humains a exigé du CSPJ une enquête sur l’attribution des dossiers au sein du palais de justice. Selon lui, des dossiers importants sont le plus souvent confiés à “des juges de l’équipe”, alors que certains d’autres comme des massacres et Petrocaribe restent confinés dans les tiroirs de l’oubli.

Joubert Joseph / HIP

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer