Aux Cayes: 46 mille personnes directement affectées par le pillage de l’entrepot du PAM

Le Programme alimentaire mondial (PAM), a condamné les actes de pillage dont a été victime son entrepôt dans la ville des Cayes. Cette agence des Nations-Unies fustige le comportement de ces individus qui l’on pris pour cible lors des récents mouvements de protestation.*

Dans un communiqué publié ce jeudi 22 septembre 2022, le PAM a confirmé que son entrepôt dans le département du Sud a été pillé. Lors de ce pillage les individus ont emporté 762 tonnes métriques de nourriture destinées à nourrir environ 46 000 personnes. L’organisation humanitaire a informé que cette cargaison était censée conserver dans le cadre de son programme d’urgence et en prévision à la saison cyclonique et en cas de catastrophe naturelle.

Par ailleurs, le PAM a fait savoir qu’aucun de ses employés n’a été victime lors de cet incident.

« Nous avons besoin impérativement que les violences s’arrêtent pour que la distribution des vivres puissent reprendre le plus rapidement possible. » a déclaré Jean-Marie Bauer, Directeur pays du PAM en Haïti.

Le PAM juge non nécessaire ces actes malhonnêtes qui, selon lui, aura de graves impacts sur la population se trouvant dans la région Sud du pays.

« Le PAM est présent en Haïti pour servir les Haïtiens. Notre objectif est de nous assurer que notre nourriture aille aux familles les plus vulnérables. Notre travail consiste à s’attaquer aux causes profondes de la faim surtout dans les zones rurales. Rien ne justifie les pillages. Ces personnes qui pillent privent de nourriture leurs voisins les plus vulnérables et laissent les enfants de leur propre communauté sans rien à manger dans les écoles. » a déploré le communiqué.

En guise de rappel c’est pour la seconde fois qu’un entrepôt du PAM ait été victime d’acte de pillage et de vandalisme. Le 15 septembre dernier l’entrepôt de la ville des Gonaives avait subi le même sort, où les pilleurs ont emporté les 14 000 tonnes métriques de nourriture qui ont été destinées aux programmes d’urgence de l’organisation et à 10 000 enfants faisant partie du programme de cantine scolaire (PNCS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

Bouton retour en haut de la page