Banditisme : la PNH tente de se réveiller face à un chantier éprouvant

À Gros-Mornes, à Croix-des-Bouquets, des opérations augurent un zest d’espoir quant au démantèlement des gangs. D’autres zones en proie à la suprématie des groupes armés nécessitent des interventions policières, encouragent des citoyens.

La PNH, à travers ses structures de communication, annonce avoir démantelé plusieurs réseaux criminels qui endeuillent les familles. À Croix-des-Bouquets, le puissant chef de gang « Kolèg » a été mortellement blessé, selon la PNH. Un autre membre de gang, allié des « 400 Mawozo », a été abattu par les forces de l’ordres. Des images virales sur les réseaux sociaux révèlent l’exécution d’un lieutenant du redoutable chef criminel Wilson Joseph, alias « Lanmò san jou ».

D’autres quartiers de la capitale demeurant sous l’emprise des gangs, nécessitent des interventions policières. À Martissant, des usagers de l’entré Sud de Port-au-Prince et des habitants qui ont fui leur domicile appellent à des opérations des forces de l’ordre pour chasser les hommes de « Izo » et « Ti Lapli » qui répandent le deuil. L’échec de l’opération policière du 12 mars 2021 à Village-de-Dieu semble avoir boosté les criminels qui défi l’ordre établi.

À Gros-Morne, la Direction départementale du Nord-Ouest de la PNH (DDNO/PNH) annonce être à pied d’œuvre afin de déloger le groupe criminel des « Kokorat san ras ». Selon le bilan communiqué par la DDNO/PNH, 9 bandits abattus, 30 otages libérés, 7 suspects blessés, 8 motocyclettes saisies, 13 bandits blessés.

Sur la Route nationale numéro 5 (RN5), à hauteur de Gros-Morne, les « Kokorat san ras » imposent leur loi, dans la localité de « Tibwadòm ». Au quotidien on rapporte des assassinats, des cas de kidnapping, des détournements de camion. Pourtant, la DDNO/PNH a annoncé avoir démantelé les « Kokorat san ras », au terme d’une opération conduite en début du mois de juillet dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 − un =

Bouton retour en haut de la page