“Barbecue”, un membre actif du PHTK, selon Pierre Espérance déziguant Lucmane Delille

Le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance, ne croit pas en la volonté des autorités d’arrêter le présumé chef gang Jimmy Cherizier.

Réagissant à la déclaration du ministre de la justice Lucmane Dellile qui a ordonné l’arrestation de Barbecue, Pierre Espérance parle de “vaste plaisanterie”.

“Barbecue et ses alliés travaillent pour le compte du pouvoir en place. La déclaration du titulaire du MJSP est faite pour la consommation de la communauté internationale”, croit dur comme fer le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains.

L’affaire Barbecue dépasse nos frontières. En effet, un membre du congrès américain, Maxine Waters, a exigé l’arrestation de celui-ci pour avoir participé à plusieurs massacres dans la capitale. Le dossier est d’autant plus épineux que vendredi prochain le conseil de sécurité des Nations-Unies va se réunir sur les problèmes sécurité en Haiti.

C’est ce qui expliquerait la sortie de Lucmane Delille pour tenter de démontrer aux autorités américaines que le gouvernement haïtien veut pacifier le pays. C’est l’avis du défenseur des droits humains.

Le Directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) révèle que tous les membres du G9, structure lancée par Barbecue, ce mercredi 10 juin, opèrent pour le compte du pouvoir.

Selon Pierre Esperance, ils ont pour mission de terroriser les quartiers populaires en vue des prochaines élections.

“Les gangs sont représentés dans le pouvoir PHTK à travers la direction de la Caisse d’Assistance Sociale. Le nouveau directeur général de cette institution a été imposé par des bandes armées qui travaillent pour le pouvoir dont Barbecue et Crisla”, a conclu le défenseur des droits humains.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page