Actualités

Cabinet ministériel : le PHTK et ses alliés sont sortis gagnants, selon Pierre Espérance

Le nouveau cabinet ministériel, composé d’allies du Parti haïtien Tèt kale (PHTK) et d’autres pestiférés politiques, vise à faire noyer la suite des enquêtes sur des délits financiers dont les dossiers Petro Caribe, le massacre La Saline, et d’autres crimes, selon le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance.

Les réactions se multiplient après la publication dans le journal officiel le Moniteur de l’arrêté instituant le cabinet ministériel. Pour le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance, le Conseil présidentiel de transition (CPT) et la Primature se sont mis d’accord pour offrir à la nation un gouvernement avec des membres au passé douteux et sans référence dans le combat pour l’avancement de la démocratie en Haïti.

En interview sur les ondes de Radio Kiskeya, ce jeudi, le défenseur des droits humains dénonce le Premier ministre de facto, Dr Garry Conille pour avoir violé certains engagements pris avant la formation du cabinet ministériel. Pour garantir la neutralité du processus électoral, le Dr Conille avait promis de ne pas confier les ministères régaliens à des chefs ou des organisations politiques. Dans la réalité, le locataire de la Primature s’est arrangé avec des secteurs mafieux, qui ont gangstérisé le pays et mis les institutions à genoux, représentés dans le CPT, pour occuper les postes clés, à l’exception du Ministère de l’économie et des finances (MEF), selon Pierre Espérance.

Sceptique quant à la réussite de l’équipe gouvernementale, Pierre Espérance prévient que des dossiers liés au gaspillage des fonds Petro Caribe, le massacre de La Saline, seront tout simplement enterrés. Le PHTK, parti identifié comme le véritable mal du pays, s’accapare du pouvoir, est sorti gagnant et renforcé, estime Espérance. En outre, le népotisme s’installe dans une équipe gouvernementale qui n’inspire plus confiance, critique Espérance. Des anciens adversaires politiques durant son premier passage à la Primature sont parvenus à enterrer la hache de guerre pour s’offrir une harmonie parfaite.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page