Cap-Haïtien-Insécurité: des bandits enlèvent, tuent un agent de l’UDMO

Un policier affecté à l’Unité Départemental de Maintien d’Ordre ( UDMO) Joseph Larousse, a été tué par des gangs armés, ce mercredi 10 juin 2020.

Le corps sans vie du policier, issu de la 27ème promotion de la PNH, a été retrouvé tôt ce jeudi sur la route de l’aéroport, dans la deuxième ville du pays. Selon plusieurs sources, le policier a été tué lors d’affrontements entre la police et des bandes armées à “Shada” et à “Nan Bannann”, deux bidonvilles situés à l’entrée est du Cap-Haïtien.

Il a été pris dans une ambuscade, lors d’une opération policière. Sa disparition avait fait l’objet d’intenses recherches par des unités spécialisés de la PNH, quelques temps après avoir été enlevé par les bandits. Il a été retrouvé, ce jeudi matin criblé, par balles sur la route de l’aéroport.

La victime a été dépouillée de son arme par un inspecteur conduisant l’opération qui s’est enfui par la suite, sous les tirs nourris des bandits, selon un policier requiert l’anonymat.

“L’inspecteur avait voulu empêcher les bandits de récupérer l’arme de service de l’agent, mais il ne devrait pas le laisser”, regrette son frère d’arme.

Un autre policier, Robenson Caseau a été blessé par balles et transporté dans un centre hospitalier de la ville. Son état de santé serait stable.

Deux des trois assaillants qui ont été blessés par balles ont trouvé leur arrestation à l’hôpital Sacré-Cœur de Milot. Un d’entre eux, « Jacky Love » ainsi connu, a trouvé la mort à l’hôpital. Ses complices, dont un certain Guerisma Fidson, reçoivent actuellement des soins que nécessaire leur cas à Milot.

Dans l’intervalle, la police a procédé à 16 interpellations. Mardi soir, Limane Jean Gilles, 29 ans, Piterly Maduro, 22 ans, ont été tués à Barrière-Bouteille pour « trahison » par les bandes armées évoluant à Shada 2. Durant toute la journée de mercredi, des riverains de Shada 2 ont dû abandonner la zone, par crainte de représailles. Jusqu’à ce jeudi, les rafales d’armes automatiques ont retenti dans tout le quartier.

HIP / Haïti Infos Pro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =

Bouton retour en haut de la page