CARDH : Septembre, mois accusant une hausse du kidnapping, 117 cas enregistrés

Le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH) a présenté le 7 octobre 2021 un bulletin faisant état du nombre de cas de kidnappings enregistrés dans le pays durant le troisième trimestre de l’année 2021. Le mois de septembre arrive en tête avec 117 cas d’enlèvement contre 73 pour le mois d’août.

Durant ce dernier trimestre, au moins 221 cas d’enlèvements ont été recensés en Haïti par le CARDH. 31 au mois de juillet, 73 en août et 117 en septembre. Cela représente une hausse de 300% de cas répertoriés ces derniers jours dans le pays, à en croire le bulletin de l’organisme de défense des droits humains.

De janvier à septembre, cela fait au total 628 cas de kidnapping, dont 29 citoyens étrangers (25 ressortissants et 4 résidents), dénombrés en Haïti. Cependant, les cas d’enlèvements collectifs, pratique des gangs de «400 mawozo», ont été pris en compte à moins de 5%. Ce qui fait que, selon le CARDH, ce chiffre pourrait être multiplié par X.

Ce dernier rapport vient de rappeler comment l’industrie du kidnapping est florissante en Haïti. Alors que les autorités en place restent inactives et impuissantes face au phénomène, il prend chair et devient monnaie courante. Plusieurs véhicules de plaques d’immatriculation Officiel (OF) ou Service de l’État (SE) ont été signalés dans des cas d’enlèvements. Ce qui laisse croire que le kidnapping est un phénomène crée et contrôlé par l’État

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − six =

Bouton retour en haut de la page