« Cette 3e version de PHTK est illégale et illégitime », réagit Steven Benoit à l’investiture du nouveau Cabinet ministériel

L’ancien sénateur Steven Benoit a donné son point de vue sur l’investiture du nouveau Cabinet ministériel. Intervenant sur les ondes de Magic9 ce jeudi 25 novembre 2021, il a laissé entendre qu’il s’agit d’une troisième version de PHTK au pouvoir et que ce gouvernement est illégal et illégitime.

« C’est toujours le même régime de 2011 qui est au pouvoir. Il est illégal du fait qu’Ariel Henry n’a pas eu de décharge pour avoir été ministre à deux reprises sous Martelly mais également, au moins huit des nouveaux ministres ont été ordonnateurs de fonds publics et ils n’ont jamais eu de décharge non plus », argumente l’ancien élu de l’Ouest.

Plus loin, il a indiqué que la population doit maintenant pouvoir faire la décantation entre ceux qui veulent réellement une transition de rupture et ceux, assoiffés de pouvoir, qui ont intégré le nouveau gouvernement. Au passage, il a mentionné que les signataires de l’accord Montana continuent de travailler pour soumettre une proposition décente au peuple haïtien.

Aussi, M. Benoit a dit n’avoir aucun commentaire à faire sur Rosemond Pradel (FUSION) qui a intégré le nouveau Cabinet Ministériel.

« Je respecte sa position. Il s’est allié à un faux accord et c’est son choix », a déclaré Steven Benoit qui invite également la population à constater le choix de ce dernier.

Par ailleurs, il a rappelé que le PHTK est à sa troisième version, dont la première avec Michel J. Martelly, la deuxième avec Jovenel Moïse et la dernière en date avec Ariel Henry, choisi par Martelly et arrivé au pouvoir de manière illégale.

« C’est Michel Martelly qui tire les ficelles depuis 2011. Quelqu’un qui a accepté de rejoindre ce gouvernement a aussi accepté de collaborer avec Michel Martelly (PHTK), dans la violation la plus totale de la Constitution », a martelé Steven Benoit, soulignant qu’il est en train de préparer le bilan de cette troisième version de PHTK qui ne cesse de piller les maigres ressources de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × deux =

Bouton retour en haut de la page