Cité Soleil : le cadavre du bébé de 8 mois toujours à la morgue, ses parents menacés, vivent dans la peur

Environ 10 jours après sa mort tragique, Merrydjuna Fleurimond, 8 mois, tué lors des affrontements armés à Cité Soleil, est toujours à la morgue. Aux abois, les parents de cet enfant appellent à l’aide des autorités concernées.

« Un bébé de 8 mois ne peut pas passer tout ce temps à la morgue. C’est grave. Il n’y a pas de justice en Haïti », se plaint le père de Merrydjuna Fleurimond. Dans une entrevue accordée à Radio Kiskeya et Haiti Infos Pro ce mardi 21 juillet 2020, Junior Fleurimont explique que depuis l’assassinat tragique de sa fillette, aucun suivi légal n’a été fait. À en croire M. Fleurimont, le juge de paix titulaire du tribunal de Cite Soleil, Evens Levêque, ne manifeste aucune volonté d’assurer les suivis légaux. « Jij la di, pase pou l ta vin fè konsta, li ta pito revoke tet li », rapporte-t-il, soulignant qu’ils ont déjà déposé une plainte à la DCPJ et au Parquet de Port-au-Prince.

De son côté, Léonèse Léo, mère du bébé de 8 mois déplore le fait qu’ils n’ont reçu aucun accompagnement de l’Etat, suite à ce décès tragique. « Mis à part les démarches entreprises par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), aucune institution ne nous a pas contactés », déplore Léonèse, pour qui, la mort de Merrydjuna reste jusqu’ici un cauchemar. « On ne peut pas fixer une date pour les funérailles. On ne sait pas quoi faire. Nous n’étions pas préparés à un tel cas. Merrydjuna n’était pas malade », ajoute-t-elle.

Entretemps, Junior Fleurimont et Léonèse Léo affirment être l’objet de menaces, depuis l’assassinat par balles de Merrydjuna, leur fillette. Les parents de la victime qui vivent dans la peur et dans l’angoisse craignent pour leur sécurité. « Sevre nou toujou nan Site a. Men nou pa lib. Nou paka sikile. Nou kite kote nou te ye a. Gen yon moun ki ban ou yoni kote pou nou domi », regrettent-ils.

La situation reste tendue à Cité Soleil, Junior Fleurimond et Léonèse Léo, demandent aux autorités concernées de prendre les mesures nécessaires, en vue de rétablir l’ordre dans la zone. Parallèlement, les parents de Merrydjuna expliquent qu’un véhicule blindé de la police, dument identifié, est souvent remarqué dans la zone lors des affrontements armés. Ce véhicule, rapportent-ils, prend souvent position en faveur des bandits des quartiers Belekou et de Boston, proches du groupe G9 an fanmi et alliés. « G9 pa pou lapè vre. Se yon batay kap fèt pou yo kontwole plis teritwa », confient Junior et Léonèse.

Rappelons que Merrydjuna Fleurimond a été tuée le 12 juillet dernier, après avoir reçu une balle à l’oreille, dans la zone de « Norway », à proximité de Belekou, quartier contrôlé par le Chef de gang Isca. En attendant les mots de la justice sur ce dossier, les armes continuent à chanter à Cité Soleil. La police s’est retirée, le bidonville est livré aux bandits, la liste des victimes ne cesse de s’allonger.

Luckson Saint- Vil / HIP

Photo /HIP

Bouton retour en haut de la page