Comment Barbecue a-t-il pu imposer son empire à Bas-Delmas ?

Grâce à son réseau redoutable tissant ses liens avec des membres du pouvoir et d’autres autorités de la Police Nationale, l’ancien agent de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO), Jimmy ‘’Barbecue’’ Cherizier a pu surfer sur les conditions vulnérables des jeunes à Bas-Delmas pour s’affirmer en ‘’homme providentiel’’.

En moins d’un an, il a pu s’imposer comme leader incontestable et fédérateur des groupes armés à Port-au-Prince. Son aura et son influence ont pu défier le temps pour faire asseoir une réputation de pacificateur en quête de reconversion d’âmes, réputées jadis, démons en ange.

“À Bas-Delmas, rien n’échappe à son contrôle”, explique le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains. Une distribution de ration sèche par le gouvernement devait avoir son aval, la réussite de toute initiative à caractère social dépend indiscutablement de sa bénédiction.
‘’Alors qu’il faisait objet d’un mandat d’amener, Barbecue a été remarqué aux côtés des policiers en train de coordonner, le 6 avril dernier, une séance de distribution de ration sèche’’, rappelle Pierre Espérance.

Le groupe dirigé par Barbecue, en connivence avec le pouvoir en place, a pu étendre ses tentacules dans le conglomérat de Delmas et imposer son agenda ou celui de l’Exécutif.

‘’Il s’est engagé à mettre à la disposition de l’État, un local pour faciliter les opérations d’enregistrement à la carte d’Identification Dermalog’’. “Un bureau de l’Office national d’identification (ONI), a été installé à Delmas 6’’, révèle un citoyen sous couvert de l’anonymat.

Il en est de même pour d’autres services relevant de documents d’identité comme l’acte de naissance. “Les requérants doivent payer 250 Gourdes pour jouir du service”, poursuit la même source.

Au-delà des frontières, la dictature effroyable de Jimmy ‘’Barbecue’’ Cherizier n’est plus à démontrer. À la 3ème circonscription de Port-au-Prince, il a initié le ‘’G9 an fanmi e alye’’ dans l’optique de fédérer d’autres caïds autour de son projet. Les perspectives sont pour le moins encourageantes, car ils ont réussi à faire taire des armes et ramener un calme fragile à Martissant.

Auréolé d’un titre de meneur d’hommes, ‘’Barbecue’’ semble avoir le droit de vie et de mort sur sa communauté.

Au sein de l’institution policière, son autorité discrétionnaire fait ébranler d’autres agents de la PNH. Il peut, à sa guise faire révoquer ou sanctionner tout policier qui hésite à désapprouver ses actes, analyse un avisé.

Thèse justifiée par l’imposition de la terreur, comme arme redoutable et en faisant exécuter des indociles susceptibles de contrarier sa machine répressive.

Haiti Infos Pro / HIP

image : Vu du local pour faciliter les opérations d’enregistrement à la carte d’Identification Dermalog’’à Delmas 6

Bouton retour en haut de la page