Coronavirus : Commande de matériels en Chine, une opération de corruption selon l’organisation ECC

Dans une lettre adressée au Premier ministre de facto, Jouthe Joseph, l’organisation Ensemble Contre la Corruption (ECC), dirigée par Gédéon Jean, tire la sonnette d’alarme sur la façon dont le contrat relatif à l’achat de matériels en Chine a été signé. Lequel contrat, selon lui, est illégal.

Dans cette correspondance en date du 13 avril dernier, dont la rédaction d’Haïti Infos Pro a eu copie, l’organisation anti-corruption ECC critique le contrat signé entre l’Etat et la firme chinoise Bowang Xu Xiao pour l’achat de matériels médicaux en Chine.

Selon l’ECC, le contrat n’a pas été soumis à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif CSC/CA. Ce qui constitue selon cette structure une violation de l’article 2.2.4 et 5.12 de l’arrêté du 4 novembre 2006 et de la loi du 12 mars 2014.

D’un autre côté l’ECC émet des doutes sur la firme haïtienne PREBLE-RISH HAITI S.A, qui a servi d’intermédiaire pour la signature du contrat qui serait pourtant spécialisée dans la réalisation des travaux d’ingénierie civile.

Entre autres, l’ECC sollicite des explications de la part de Jouthe Joseph, devenu célèbre pour ses déclarations tapageuses, sur les zones d’ombres dont regorge ce contrat signé dans le cadre la bataille contre le coronavirus en Haïti.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page