Coronavirus: Des médecins haïtiens déconseillent l’automédication

En Haïti, de nombreuses raisons poussent les citoyens à pratiquer l’automedication. Le plus souvent les malades prennent des médicaments sans avis du médecin par manque d’argent et de moyens. Rares sont aussi les personnes qui connaissent les effets secondaires des médicaments qu’elles prennent. Une pratique déconseillée par des medecins.

L’automédication est le fait de choisir soi-même sa méthode de guérison et de prendre des médicaments sans l’avis d’un médecin. Ces medicaments sont vendus sans la notice, en plaquette ou par comprimé.

En ce temps du coronavirus, certains Haïtiens continuent de pratiquer l’automedication. Les pratiquants ignorent la composition des médicaments, le dosage des composantes, la toxicité, la posologie. Et même en lisant la notice, ils ne vont pas tout comprendre. “Pour cela, il faut toujours s’adresser a un personnel médical, a un médecin ou a un pharmacien”, conseille le docteur Junot Felix.

Face à ce virus qui fait rage dans le monde, plusieurs citoyens pensent pouvoir prendre de la Chloroquine, comme pour prévenir la maladie. “Les risques sont importants”, rappelle le docteur Junot Félix.

Dans différents pays frappés par cette pandémie, certaines personnes contaminées ou présentant des symptômes, prennent des médicaments sans l’avis de leur médecin. “Actuellement, il y a une forte demande pour la Chloroquine dans les pharmacies”, informe Romel Cajuste, vice-président l’Association des Pharmaciens d’Haïti (APH).

Pour le pharmacien, le principal responsable de la vente de médicaments illicites sur le marché local, est la faiblesse du système de santé.

L’utilisation des médicaments par les usagers sans avis de médecins en ce temps de crise, pourrait causer de graves problèmes, voire la mort. Romel Cajuste qui milite contre la vente illicite de médicaments en Haïti, informe le public de la circulation d’une fausse chloroquine sur le marché. Il dénonce l’attitude des autorités concernées qui, dit-il, n’ont rien fait pour freiner la vente de la chloroquine, qui est capable de provoquer la cécité.

Depuis son apparition fin décembre en Chine, le Covid-19 a contaminé plus de 530.000 personnes dans le monde, et causé la mort de plus de 24 milles autres dans environ 177 pays.

Selon le docteur Junot Félix, 80% des personnes guérissent sans avoir besoin de traitement particulier. Il recommande à toute personne souffrant de fièvre, qui tousse et qui a des difficultés à respirer, de consulter un médecin.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page