Coronavirus: Le cri d’un médecin qui attire l’attention sur la fragilité des personnes souffrant d’insuffisance rénale

Depuis l’apparition du nouveau coronavirus en décembre 2019 les spécialistes ont remarqué qu’une catégorie de personnes sont plus exposées. Comme les personnes diabétiques, hypertendus, Asmathique, cardiaque , insuffisance rénale et autres. Le risque pour le pays frappé en plein cœur par cette pandémie est très élevée.

La situation des personnes souffrant de l’insuffisance rénale soit en dialyse ou en greffe rénal inquiète le directeur de l’unité dyalise à l’HUEH. Le niveau de vigilance doit être plus élevé car les conséquences d’une infection à ce coronavirus pourraient être plus graves annonce le docteur Audie Métayer.

Le spécialiste explique, si une personne souffre d’insuffisance rénale touchée par le covid -19 se serait la catastrophe. Une fois contaminés par le coronavirus, ça va développer des formes plus graves de la maladie, conduisant à plus de complications et de décès avance le docteur.

Il explique par leur fragilité et par l’affaiblissement de leurs défenses immunitaires, est bien documenté pour la plupart des maladies infectieuses.
Le cas d’insuffisance rénale sont de plus en plus fréquents dans le plus grand centre hospitalier haïtien a précisé le médecin. Chaque mois l’HUEH reçoit une douzaine de cas insuffisance rénale a t-il regretté

«L’insuffisance rénale est en train de devenir un tueur silencieux en Haïti reconnaît le docteur. Nous Recevons beaucoup de malades en provenance partout , la majorité d’entre eux utilisent le transport en commun ça augmente le risque de contamination.

Le néphrologue nous confie que l’inquiétante recrudescence de cette maladie est liée à l’alimentation et à une hausse du diabète et des maladies cardiovasculaires.

L’insuffisance rénale désigne à la fois une diminution de la fonction rénale et la maladie rénale, néphropathie, quand la fonction rénale est sévèrement altérée. L’insuffisance rénale est dite « aiguë » si le dysfonctionnement des reins est transitoire et réversible, explique le docteur.

Au moins 20 à 25% de la population âgée 35 à 55 ans sont touchées par ce fléau en Haïti, selon le spécialiste qui recommande la protection maximale pour cette catégorie de personnes face à la pandémie.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page