Coronavirus: Le sénateur Patrice Dumont appelle au contrôle des dépenses du gouvernement

Le sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont, se montre très critique par rapport au mode de gestion du gouvernement haïtien de l’épidémie du Covid-19.

Dans une note de presse publiée ce vendredi 17 avril, le Sénateur Dumont dénonce le laxisme du gouvernement. Il cite à titre d’exemple, l’ininterruption du processus de fabrication de la carte Dermalog et l’empressement du gouvernement à rouvrir les usines textiles.

Le parlementaire, encore en poste, dit espérer qu’après cette décision, d’autres mesures d’accompagnent suivront pour les ouvriers du secteur textile comme : la baisse des prix du carburant, la mise en place de transport collectif, le respect de la distanciation sociale dans les usines et le renforcement des dispositifs sanitaires.

Dans cette note de presse de deux pages, le sénateur plaide aussi en faveur de l’encadrement du personnel de santé en améliorant leur condition de travail (réajustement de salaire et prime de risque) sans oublier les agriculteurs et les enseignants du secteur public et privé.

Plus loin, Patrice Dumont met en garde contre la corruption dans le mode de gestion de la maladie par le gouvernement Jouthe.

L’ancien footballeur ne mâche pas ses mots en pointant du doigt la façon dont se font les distributions de kits alimentaires, les virements de cash par téléphone promis à un million cinq cents mille familles, le monopole du marché accordé à certaines compagnies pendant l’état d’urgence sanitaire.

Ainsi, il appelle la société civile, les petro-challengeurs et, les institutions chargées de veiller à la gestion des fonds publics comme l’Ucref, l’ULCC, l’ IGF, la Cours Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratifs à monter la garde face à la gestion du gouvernement dans la lutte contre la Coronavirus.

Le sénateur dit craindre que cette phrase rendue célèbre par les petro-challengeurs : « Kot lajan petro karibe a ? » ne soit transformée en « Kot lajan Kowona Viris la ? »

Marie Ludie Monfort Paul / HIP

Bouton retour en haut de la page