Coronavirus, pain bénit pour l’administration Moïse-Jouthe !

Le président de la République, Jovenel Moïse, règne en maître et seigneur depuis le dysfonctionnement du Parlement haïtien, en janvier dernier.

Seul et sans contrôle parlementaire, le gouvernement dépense follement les fonds publics et les millions de dollars de prêt et/ou de don de l’International. Les PHTKistes font la fête et cuvent leur vin (entendez par là débitent leurs mensonges) dans la gueule du peuple affamé !

L’état d’urgence sanitaire décrété par le locataire du Palais national, soi-disant pour faire face au coronavirus, est une belle occasion pour l’équipe Tèt Kale de s’en mettre plein les poches. Et ils s’y mettent sans scrupules. L’arrogance du chef du gouvernement, Joseph Jouthe, et l’insolence de ses ministres, laissent transparaître une joie indicible difficilement dissimulable, une “bamboche démocratique” à nulle autre pareille, au sein du club de petits copains, méprisant une population meurtie sous le poids d’un DOLLAR de plus en plus écrasant.

Depuis la deuxième moitié du mois de mars dernier et jusqu’à aujourd’hui, l’État moribond dépense, aveuglément et sans gênes, 1,2 millions de dollars par jour. Un boulevard s’ouvre devant les pilleurs-jouisseurs qui prient Dieu pour que le démon Covid-19 nous fauche par centaines de milliers, d’ici mi-mai. Leur calcul : plus de morts, plus de millions de l’étranger ! En fait, Jovenel Moïse et ses ouailles trouvent dans le virus de Wuhan l’occasion de bâtir des fortunes nouvelles sur l’agonie et le cadavre des victimes de l’épidémie.

Hélas, de l’autre côté de la rive, des opposants vidés de toute substance politique, les yeux hagards, ne peuvent lever le petit doigt pour dire NON au gaspillage des deniers publics.

Quand verrons-nous le bout du tunnel ? La fin du coronavirus n’est pas pour demain. Le pillage continue !

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page