Corruption : l’ancien-député Alfredo Antoine et l’ex-DG de l’ONA, Jemley Marc Jean-Baptiste, défient le commissaire Edler Guillaume

L’ancien député de la commune de Kenscoff, Alfredo Antoine, ainsi que l’ancien Directeur Général de l’Office National d’Assurance-Vieillesse, Jemley Marc Jean Baptiste, n’ont pas répondu à l’invitation du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Elder Guillaume, prévue ce lundi 27 novembre 2023.

Invité à se présenter au parquet de Port-au-Prince dans le cadre de l’enquête de L’ULCC, Jemley Marc Jean Baptiste et Alfredo Antoine, tous deux cités dans le scandale de corruption de l’ONA, ont brillé par leur absence.

Dans une correspondance adressée au Chef du Parquet de Port-au-Prince, Jemley Marc Jean Baptiste a sollicité le report de son audition à huitaine puisque, jusqu’à date, il n’a reçu aucune invitation du commissaire.

« Il importe donc que je prenne des mesures pour préparer ma défense et mon audition. Afin de me permettre de constituer avocats et de réunir tous les éléments importants, à décharge, que je pourrais communiquer à votre illustre Parquet, pour que lumière soit définitivement faite sur ces dossiers », lit-on dans le document.

Le concerné informe qu’il a sommée l’ULCC, sans succès, afin de lui communiquer son rapport d’enquéte complet relatif à sa gestion à l’ONA.

Parallèlement, l’avocat de l’ancien élu de Kenscoff, Sonet Saint-Louis a fait savoir que la convocation de son client est irrégulière et inopportune à cette phase de la procédure. Il a invité le Parquet à rester dans les limites de ses fonctions. 

« Le rapport de l’ULCC ne peut tracer que des soupçons de corruption et il revient donc à un juge instructeur de rechercher les indices susceptibles de donner lieu à un jugement. Cela doit être clair pour les acteurs de la scène judiciaire aussi bien que pour les justiciables. En ce sens, il y a lieu de s’inquiéter quant à la marchandisation de la justice, qui met en danger notre système de justice pénale. Votre responsabilité consiste donc à analyser les cas de soupçon de corruption au rapport d’enquête de l’ULCC et décider finalement s’il y a lieu de poursuivre ou non le suspect. Votre invitation constitue une fuite en avant ainsi que le fait de qualifier de façon prématurée une vente intervenue entre M. Alfredo Junior Antoine et l’ONA de crime de blanchiment d’argent », lit-on dans un document acheminé au Commissaire Guillaume.

Il convient de rappeler que l’ancien élu de Kenscoff est épinglé dans le dernier rapport de l’ULCC comme co-auteur de blanchiment du produit du crime, dans le cadre du dossier de la vente d’une propriété à l’ONA pour plus de 86 millions de gourdes. Pour sa part, l’ancien patron de l’ONA, Jemeley Jean-Baptiste a facilité la location de véhicules pour plus de 61 millions de gourdes, pendant ces 20 mois à la tête de l’institution, selon ce qu’a révélé le rapport de l’ULCC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page