Côte d’Ivoire : des manifestations contre la candidature de Ouattara tournent à l’affrontement: au moins 4 morts

Au moins quatre personnes sont mortes mercredi et jeudi en Côte d’Ivoire , dans des violences liées à la candidature controversée à un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

La situation se tend de plus en plus à l’approche du scrutin du 31 octobre, dix ans après la crise née de la présidentielle de 2010, qui avait fait 3.000 morts et vu Alassane Ouattara accéder au pouvoir.

L’opposition et des membres de la société civile avaient appelé à manifester jeudi alors que les autorités avaient interdit tout rassemblement pour non-respect “des procédures appropriées”.

A Bonoua (Sud-Est), fief de l’ex-première dame Simone Gbagbo, un jeune de 18 ans a été tué lors de heurts avec les forces de l’ordre, a annoncé à l’AFP Jean-Paul Améthier, le maire de la ville.

“Le commissariat de Bonoua a été saccagé par les manifestants en colère”, a témoigné Hervé Niamkey, un habitant. La situation était tendue jeudi soir dans cette ville traversée par la voie internationale qui relie Abidjan au Ghana.

HIP avec AFP

Bouton retour en haut de la page