Cour de Cassation : Installé dans ses fonctions, Jean Joseph Lebrun dévoile ses priorités

Le nouveau président de la Cour de cassation, le juge Jean Joseph Lebrun, a été installé dans ses fonctions, ce mardi 22 octobre 2022, dans le cadre d’une cérémonie solennelle organisée en présence du premier ministre Ariel Henry, des juges de la plus haute instance judiciaire du pays, et d’autres personnalités du monde de la basoche.

Dans son discours prononcé en la circonstance, le locataire de la Primature, Ariel Henry, a laissé entendre que la décision de son gouvernement de jeter son dévolu sur Jean Joseph Lebrun pour diriger la Cour de cassation participe d’une démarche visant à favoriser la reprise du fonctionnement régulier des institutions du pays. Le choix du juge Jean Joseph Lebrun a été effectué en consultation avec diverses associations et acteurs du système judiciaire du pays, a souligné le neurochirurgien de 72 ans. « Monsieur Lebrun est un magistrat de carrière doté de plus de 25 ans dans ce système. Son nom n’a jamais été cité dans des actes de corruption, c’est un homme honnête », a précisé le Premier ministre Ariel Henry.

Il a dit espérer que la présence du magistrat à la tête de la cour de cassation contribuera notamment au redressement du système judiciaire du pays, permettra de réduire du coup le phénomène de la détention préventive prolongée qui constitue une violation des droits de l’homme. Ainsi, le premier ministre Ariel Henry a invité l’ensemble des secteurs du pays à s’impliquer dans cette bataille, soulignant que le gouvernement qu’il dirige à lui seul ne peut résoudre ce problème.

De son côté, le nouveau président de la cour de cassation a tenu à rappeler le rôle déterminant qu’a toujours joué l’institution depuis sa création en ce qui a trait à l’indépendance du système judiciaire face aux autres pouvoirs de l’Etat.
En ce sens, Jean Joseph Lebrun a lancé un appel aux différentes instances judiciaires du pays, particulièrement aux cinq cours d’appel, aux 18 tribunaux de première instance, ainsi qu’aux 79 tribunaux de paix, les invitant à redoubler d’efforts en vue de permettre aux citoyens de trouver justice. « Les justiciables ne savent pas à quel saint se vouer », a déclaré Jean Joseph Lebrun, attestant que la politique du pouvoir judiciaire sera axée sur ce point focal.

Même si diverses associations de magistrats applaudissent des deux mains le choix du juge Jean Joseph Lebrun comme président de la cour de cassation, d’autres membres de la société émettent cependant des réserves, estimant que la procédure tracée par la Constitution dans le cadre de la nomination d’un président à la cour suprême du pays n’a pas été respectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 − quatre =

Bouton retour en haut de la page