Crise de carburant: « Il faut l’aval des gangs armés pour aller à Varreux et passer à Martissant », se désole l’ACPPH

Jean Jacquelin Dupré est le porte-parole de l’Association des Chauffeurs des Produits Pétroliers d’Haïti (ACPPH). Intervenant dans la presse ce mercredi 10 novembre 2021, il a laissé entendre que les transporteurs de carburant ne se rendront pas à Varreux et ne passeront non plus à Martissant sans l’avale des gangs armés, regrettant ainsi que la situation échappe au contrôle des autorités en place.

Selon M. Dupré, ni l’équipe en place ni la police ne peut donner la garantie que la sécurité est stable dans ces zones. Pour cela, dit-il, les chauffeurs ne prendront pas le risque de se rendre à Martissant ou à Varreux sans l’autorisation des bandits armés du G9 et ceux opérant dans la 3e Circonscription de Port-au-Prince.

Plus loin, il a rejeté d’un revers de main les propos du gouvernement en place accusant les membres du secteur pétrolier de la rareté du carburant tout en niant l’ampleur de la situation. En ce sens, le porte-parole de l’ACPPH rappelle que Liszt Quitel, l’actuel Ministre de la Justice, avait échappé à une attaque armée à Varreux, soulignant que les membres de l’équipe en place ne sont pas en mesure d’assurer la sécurité du territoire.

D’un autre côté, Jean Jacquelin Dupré a fait savoir qu’il évitera d’intervenir dans la presse sur ce dossier en raison de sa complexité politique. Aussi, a-t-il précisé, les bandits contrôlant les zones avoisinant Varreux n’ont rien de personnel avec les transporteurs de produits pétroliers. Par leurs actes, les gangs veulent réclamer de préférence la démission d’Ariel Henry à la tête du gouvernement, soutient M. Dupré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

10 − sept =

Bouton retour en haut de la page