De nouvelles nominations dans l’administration publique

L’arrêté # 60 du journal officiel Le Moniteur confirme de nouveaux changements opérés par le président de la République, Jovenel Moïse, au niveau de l’Office de Management et des Ressources humaines, au ministère de l’Économie et des Finances, au ministère des Travaux publics et Communication et à l’Institut haïtien de Statistique et d’Informatique.

De manière progressive, le Président de la République entend redessiner l’architecture de la nouvelle l’administration Moïse/Jouthe. En conséquence, de nouvelles têtes ont été nommées au sein de l’appareil de l’État.


Le citoyen Jean Roudy Aly a été nommé coordonnateur de l’Office de Management et des Ressources Humaines. L’ancien ministre de la Justice et de la Sécurité publique remplace Josué Pierre-Louis n’est plus à la tête de l’OMRH.
La direction générale du ministère des Travaux publics Transport et Communication a été confiée au citoyen Rode Toussaint. Ce dernier, selon des informations est un ancien cadre technique dudit ministère.

Le citoyen Michelet Comeau est promu directeur général du ministère de l’Économie et des Finances. Aucune information n’a été dévoilée sur le profil du nouveau DG du MEF, des sources font état d’un ancien cadre de l’institution promu # 2 du MEF.


S’agissant de l’Institut haïtien de Statistique et d’Informatique, une nouvelle personnalité a integré la direction. Le nommé Jean Marie Harry Salomon sera adjoint de Wilson Fièvre à la tête de l’IHSI, selon l’arrêté approuvé par Jovenel Moise.

Il importe de signaler que l’IHSI traverse depuis plusieurs mois une crise sans précédent. À la suite de la nomination de Wilson Fièvre, un groupe d’employés de cette boite en charge de collecter des données pour le compte de l’État, s’étaient mobilisés contre Mr Fièvre. D’autres facteurs liés à l’insécurité grandissante au Bicentenaire fragilisent le fonctionnement de l’IHSI. Quelle expertise l’adjoint au directeur général de l’IHSI apportera t-il pour juguler la crise qui fragilise l’avenir de cet organe? L’IHSI necessite-t-il de nouvelles compétences pouf mener à bien sa mission? Autant d’interrogations pertinentes qui nécessitent des reponses célères, jugent plus d’un.

Hervé Noel / HIP

Bouton retour en haut de la page