Décès du journaliste Romelson Vilcin : L’AJH condamne, exige l’identification des coupables par l’IGPNH

L’Association des Journalistes Haïtiens (AJH) se dit consternée par la mort subite du journaliste Romelson Vilcin. Ainsi, elle presse l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) de diligenter une enquête afin d’identifier les auteurs de crime ainsi que les complices des actes de brutalité contre les travailleurs de la presse.

À travers une note datée du 30 octobre 2022, l’Association des Journalistes Haïtiens dénonce le comportement des agents de l’Unité de Maintien d’Ordre (UDMO) qui ont arrêté et tabassé le journaliste Robest Dimanche de Radio Télé Zénith (RTZ), alors qu’il assurait la couverture d’une manifestation. Elle se dit choquée suite aux actes de brutalité policière que les journalistes ont subi de la part des policiers à l’enceinte du commissariat de Delmas 33, ce qui a conduit à la mort du journaliste Romelson Vilcin, alors que les travailleurs de la presse exigeaient la libération de leur confrère.

L’association de la presse invite la Police nationale d’Haïti à suspendre cette pratique de bastonnade et toutes formes de brutalité contre les journalistes, car selon l’AJH, les journalistes et les médias ont besoin de la protection et de la sécurité pour mieux accomplir leur mission.

« L’AJH condamne avec force les actes de répression et antidémocratiques du dimanche 30 octobre 2022 de la Police nationale d’Haïti contre la presse. Le comportement des agents de l’UDMO dans l’enceinte du commissariat de la PNH à Delmas 33 rappelle des périodes révolues de l’histoire récente d’Haïti », lit-on dans la note.

Selon l’AJH, la sécurité des médias et la libre circulation des journalistes sont essentielles pour la pleine et entière jouissance de la liberté de la presse, de la liberté de pensée, de la liberté d’expression et du droit à l’information qui sont des composantes de la démocratie.

« Les matériels et équipements de travail des journalistes ont été également confisqués par des agents de la PNH. Il s’agit d’une attaque en règle contre les journalistes dans le cadre de l’exercice de leur profession », s’indigne-t-elle.

En guise de conclusion, lAJH  a présenté ses sympathies à la famille, aux confrères et consoeurs de Romelson Vilcin, tout en invitant les journalistes à la vigilance et à continuer à faire leur travail avec professionnalisme et responsabilité dans cette période de trouble et de confusion totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 + 19 =

Bouton retour en haut de la page