Décôte de la gourde : Moïse Jean-Charles appelle à intensifier la mobilisation contre les banques

Pour le secrétaire général du parti « Pitit Dessalines », les hommes du secteur bancaires agissent dans le meme sens que les bandits qui tuent et kidnappent les citoyens en Haïti. Il appelle à intensifier la mobilisation contre les banques pour mettre fin à la dépréciation de la Gourde et à la crise économique que connait le pays.

L’architecte de la situation socioéconomique désastreuse d’Haïti est le secteur bancaire, de l’avis de l’ancien candidat à la Présidence, Jean-Charles Moïse. Dans le cadre d’un point de presse donné jeudi à Éphraim club, à Delmas 41, le dirigeant politique n’y est pas allé pas par le dos de la cuillière pour responsabiliser les patrons des institutions bancaires dans la débâcle de l’économie haïtienne. Ses analyses tiennent en compte de la réalité de l’épargne, les crédits alloués, la spéculation sur la Gourde, les fonds mobilisés dans l’importation pour comparer le système bancaire à un réseau de criminels.

La solution aux maux d’Haïti, caractérisés par une économie à l’agonie, passe par le démantèlement du secteur bancaire, insiste l’ancien maire de Milot. En ce sens, il appelle la population à intensifier la mobilisation contre les banques.

S’agissant du premier ministre de facto, le docteur Ariel Henry, en voyage aux États-Unis, il encourage les manifestants à s’organiser en vue de l’accueillir, vendredi, dans les parages de l’Aéroport Toussaint Louverture. Les citoyens sont tenus de réserver au patron de la Primature, un accueil à la dimension de ses actions.

En ce qui concerne les barricades, il plaide pour une mobilisation renforcée. L’homme politique, accusé par ses détracteurs pour n’avoir pas invité son représentant au sein de l’équipe de facto, Litsz Quitel, à démissioner, semble avoir acté son divorce avec le neurochirurgien. Jean-Charles Moïse exige la démission d’Ariel Henry sans proposer une alternative à la gouvernance du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × un =

Bouton retour en haut de la page