Deuil- mère Liliane Pierre Paul

Dernier hommage à Marie Janvier Pierre-Paul, un voyage dans l’horreur tyrannique des Duvalier

« L’anonyme aux empreintes plurielles », est l’expression qui résume la vie de Marie Janvier Pierre-Paul (95 ans), mère de l’ancienne directrice de Radio Kiskeya, Liliane Pierre-Paul, Carole Pierre-Paul Jacob, Thony Pierre-Paul, Stéphane Pierre-Paul. Ce dernier, dans des témoignages émouvants, a campé une mère qui a vécu la tyrannie duvaliériste, avec l’arrestation de ses enfants.

La dimension de l’anonymat de Marie Janvier Pierre-Paul méconnue du grand public a été révélée durant un bref repère biographique dressé par l’un de ses fils, Stéphane Pierre-Paul. À l’occasion des funérailles de cette mère d’une fratrie de six enfants, organisées vendredi dernier à l’Église adventiste de Fermathe, Stéphane Pierre-Paul assume appartenir à une famille politique durement persécutée.

La directrice de programmation de Radio Kiskeya, Liliane Pierre-Paul, décédée le 31 juillet 2023 qui était l’une des voix populaires dans les années 1980, à Radio Haïti, a subi les conséquences de son engagement contre la dictature. En plein automne de l’année 1980, le 28 novembre, des « tontons macoutes » ont violé l’enceinte de Radio Haïti Inter pour procéder à l’arrestation de Liliane Pierre-Paul, de son frère Jackson Pierre-Paul, Michèle Montas, Henry Alphonse, Harold Isaac, Anthony Pascal « Konpè Filo » et autres, se rappelle Stéphane Pierre-Paul.

Évoquer la dictature des Duvaliers, c’est comme raviver les braises de souvenirs douloureux. La défunte Léontus Pierre-Paul (95 ans) a assisté inoffensive lors d’une matinée de Noël, à la déportation de ses fils pour l’exil depuis l’aéroport international de Port-au-Prince. Elle a été également témoin de l’arrestation de Marquès Pierre-Paul, Thony Pierre-Paul et d’autres connaissances, jetés dans les cachots lugubres des Casernes Dessalines, haut lieu de référence des tortionnaires du régime.

L’embarcation forcée de Liliane Pierre-Paul, de son frère Jackson Pierre-Paul et d’autres camarades dans un avion a laissé des séquelles pour Marie Janvier Pierre-Paul qu’elle a dû endurer pendant six ans. Un désert spirituel pour la mère des Pierre-Paul, une situation de misère morale et économique, se souvient Stéphane Pierre-Paul. Les épisodes de communication et de connexion téléphoniques insoupçonnés entre les exilés Pierre-Paul au Venezuela ou au Canada avec la famille depuis Haïti révèlent tout le contour d’une autocratie féroce. Dans son intervention, Stéphane Pierre-Paul était revenu sur les risques encourus par un proche de la famille pour maintenir le contact avec les émigrés, dans des conditions non idéales.

La disparue Marie Janvier Pierre-Paul s’était fait distinguer par son cœur compatissant, son âme généreuse. Des épisodes tranchants de passants secourus, des voisins supportés à travers des contributions modestes étaient légions. La complicité manifeste et la relation fusionnelle entre Marie Janvier Pierre-Paul et l’ancien président René Pierre-Paul témoignent d’un être fascinante, d’une disciple d’Ellen White avec un degré d’implication émotionnelle au sein de l’Église adventiste pendant plus de 50 ans.

Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie dont le président de la Cour de Cassation, le juge Jean Joseph Lebrun, l’ancien sénateur Pierre-Paul Patrice Dumond, l’ancien député Vickens Dérilus,le défenseur des droits humains, Pierre Espérance, le cinéaste Arnold Antonin, le PDG de Radio Vision 2000, Léopold Berlanger, le PDG de la Radio Kiskeya ,Marvel Dandin, le PDG de Radio Ibo, Hérold Jean-François, le syndicaliste Josué Mérilien, Origène Louis et d’autres.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page