Duel entre opposants : Emonde Supplice Beauzile attaque, Jean-Charles Moïse contre-attaque

Le secrétaire général de la Plateforme ‘’Pitit Dessalines’’ Jean-Charles Moïse trouve inopportun de réagir aux attaques de la présidente de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens, Edmonde Supplice Beauzile qui l’a qualifié de ‘’politicien primaire’’. Il qualifie la dirigeante de la Fusion de ‘’vaurien’’, et personnalité politiquement démodée.

Le leader de la Plateforme ‘’Pitit Dessalines’’ évite de réagir aux attaques proférées par la dirigeante de la Fusion des sociaux-démocrates haïtiens, Edmonde Supplice Beauzile. Selon lui, cette frange de l’opposition politique dont Beauzile en fait partie appartient désormais au passé.

‘’Ces leaders politiques, membres de l’opposition, symbolisent l’échec. Le 17 octobre dernier, ils ont échoué. Je m’attendais à des questions sur la chute du dollar, le départ de Jovenel Moïse pas à des réactions sur des personnalités démodées’’, a réagi Jean-Charles Moise.

De surcroit, le chef de file de ‘’Pitit Dessalines’’ estime que certains leaders de l’opposition, faisant pignon sur rue, sont considérés comme des héritiers et tenants du système de gouvernance qui fragilise l’avenir du pays.

Il est clair, selon Jean-Charles Moïse, que le plan concocté par l’international supporté par l’opposition, incarné par le secteur démocratique a été déjoué. Il admet s’être engagé pour mettre en échec une transition politique élaborée par le patron américain, dirigée par Jovenel Moïse.

La mobilisation entamée le 17 octobre dernier, soutient Jean-Charles Moïse, a été déterminante pour défier le plan américain. Dans l’intervalle, il souligne avoir opéré des stratégies pour défier le système bancaire et pourvoir à la valorisation de la Gourde.

Mobilisation du 18 novembre

En outre, le secrétaire général de la Plateforme Pitit Dessalines annonce une mobilisation pour le 18 novembre prochain. Jean-Charles Moïse invite la population à se mobiliser devant l’ambassade américaine pour exprimer son désaccord face à la politique américaine.

H.N /Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page