Economie : l’AGD et le secteur patronal s’entretiennent pour de meilleures relations

Le directeur général de l’Administration Générale des Douanes, Julcène Edouard, s’est entretenu avec une douzaine de membres du Patronat, dont des représentants de  l’Association des Industries d’Haïti (ADIH) et de la Chambre Américaine de Commerce (AmCham). Les discussions ont porté sur plusieurs points, notamment la promotion d’un meilleur partenariat entre la douane et le secteur privé, en passant par l’amélioration de la communication entre les deux entités. 

L’administration générale des Douanes (AGD) continue de multiplier ses rencontres avec les secteurs de la vie nationale, en particulier celui dit privé. C’est autour du thème : « Amélioration les relations Douane/Entreprises », qu’a eu lieu, ce vendredi 12 août 2022, cette rencontre entre l’AGD et les représentants de diverses associations patronales dont la ChambreAméricaine de Commerce en Haïti (AmCham), l’Association des Industries d’Haïti (ADIH) et de l’Association Touristique d’Haïti (ATH), entre autres. 

« Nous avons discuté de la modernisation du contrôle douanier, de la poursuite de la dématérialisation des procédures et des processus douaniers, de l’amélioration du système de gestion des risques, de la modernisation du cadre légal et réglementaire. Nous avons vu aussi un autre point qui concerne le renforcement du contrôle douanier qui passe par le renforcement des dispositifs de contrôle après le dédouanement, le renforcement de la surveillance douanière et du système de renseignement douanier pour optimiser la lutte contre la fraude et la contrebande », a informé le directeur général de l’AGD, Julcène Edouard.

« Ces échanges vont nous aider à améliorer les relations entre la douane et les entreprises. Les entreprises importent, mais à l’arrivée des produits en Haïti, elles ne peuvent pas déplacer avec eux sans l’intervention de la douane. Fort de ce constat, la douane doit être plus présente à temps. Il faut la collaboration des entreprises. Cette collaboration concerne les documents qu’elles ont à présenter. Donc, les responsables doivent savoir remplir leur mission. Pour cela, l’AGD a l’obligation d’échanger avec eux pour éviter tout malentendu. Ces échanges permettent à chacun de prendre ses responsabilités », a expliqué M. Edouard.

De son côté, le représentant de l’AmCham, René Max Auguste, se montre satisfait du travail effectué par l’actuelle administration. Il se dit optimiste en ce qui a trait aux retombées de cette rencontre qui, selon lui, inaugure un processus de dialogue et facilitera, du coup,de meilleures relations avec les douanes.

Se disant déterminé à redorer le blason de l’institution qu’il dirige, Julcène Edouard se propose de rencontrer d’autres secteurs de la vie nationale dans un dynamisme de discussion permanente et fructueuse. Rappelons que le 26 juillet dernier, l’AGD a rencontré des responsables de plusieurs marchés communaux du pays dont celui de Tabarre, dans le même but d’échanger et de recueillir les doléances des commerçants, en vue d’apporter des éléments de réponse aux problèmes rencontrés par ces derniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × trois =

Bouton retour en haut de la page