En frustration et révolte, les occupants de la place Hugo Chavez contraints de déguerpir

Les réfugiés de la place Hugo Chavez située à quelques mètres de l’Aéroport International Toussaint Louverture ont été forcés de quitter l’espace, suite à une opération de déguerpissement menée par l’Etat haïtien à travers diverses unités de la Police Nationale dont l’UDMO, ce jeudi 17 novembre 2022.

Ces citoyens occupaient cette place publique depuis le 08 juillet dernier, lors de l’assaut lancé par le gang « G9 » dirigé par Jimmy Chérisier alias « Barbecue » contre celui de GPEP contrôlé par Ti Gabriel à Cité Soleil, pour échapper à la situation de terreur.

Cette décision n’a guère enchanté ces occupants qui dénoncent ce qu’ils appellent le caractère arbitraire de cette action. « Pendant les quatre mois qu’on était installé sur cette place, nous n’avons reçu aucune aide de l’Etat qui feignait de ne pas être au courant de notre existence, alors quepresque tous les médias de la Capitale relayent l’information à travers des reportages », déplore un homme dans la quarantaine.

« La seule action qu’ils jugent nécessaire de poser c’est de nous déplacer brutalement sans proposer aucune alternative », poursuit cet occupant, indiquant qu’il n’avait pas investi l’espace par sa propre volonté.

« J’ai perdu ma maison qui a été incendiée par les membres du gang G9 qui ont attaqué le fief de Ti Gabriel à Brooklyn. Sans l’aide de Dieu j’aurais été compté parmi les victimes de cette guerre. Maintenant que l’Etat décide de nous déloger, où est-ce que je vais pouvoir m’abriter », s’interroge une dame arguant qu’elle ne pourra même pas se rendre en province, car les routes étant bloquées par les gangs qui opèrent en toute quiétude dans le pays.

Pour calmer leurs ardeurs, des représentants de la mairie de Tabarre, dépêchés sur place, les ont chacun donné une carte frappée du sceau de l’institution municipale, les invitant à s’y rendre en vue de retirer une subvention. Les concernés se montrent très méfiants par rapport à cette démarche, pesant qu’elle pourrait participer d’une stratégie visant à les tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × deux =

Bouton retour en haut de la page