Entre la mise en place d’un comité aux USA, l’arrestation de John Joël Joseph, Claude Joseph, Laurent Lamothe, Martine Moïse saluent les avancées

Au moins trois suspects clés dans l’affaire Jovenel Moïse ont été arrêtés à l’étranger. Il s’agit du Colombien Mario Antonio Palacios Palacios, Rodolphe Jaar et l’ex Sénateur haïtien John Joël Joseph. Ce dernier a été interpellé le samedi 15 janvier 2022 à la Jamaïque. La veille, le Congrès américain avait ordonné au Département d’État la mise en place d’un comité en vue d’une enquête sur le meurtre. Et pour les proches de l’ancien Président, le dossier est sur la bonne voie, les coupables seront reconnus et jugés.

D’abord, c’est l’ancien Premier Ministre Claude Joseph qui a salué la décision du Congrès américain. Selon lui, le crime a des ramifications internationales. En ce sens, dit-il, une enquête et des sanctions internationales s’imposent. Quant à Laurent Lamothe, également ex Premier Ministre, seule une enquête de ce genre dira qui est derrière ce crime odieux, à savoir l’assassinat brutal du 58e Président haïtien.

Martine Moïse, l’ex Première dame, a également abondé dans le même sens. Et, elle a souligné que la décision du Congrès permettra, non seulement de faire la lumière sur la disparition de son mari, mais aussi sur le massacre de La Saline. Sur son compte Twitter, elle a écrit: « Je note avec espoir que le Sénat américain exige de @StateDept un rapport détaillé sur l’assassinat crapuleux de Jovenel Moïse et sur le massacre de La Saline. Pareille décision ne peut être qu’un bon levier pour faire avancer ces deux enquêtes dans le sens de la vérité. »

Après l’annonce de l’arrestation du suspect John Joël Joseph ce samedi 15 janvier 2022, Claude Joseph a encore exprimé sa satisfaction. Sur Twitter, il se réjouit, croyant que c’est le résultat des efforts qu’il avait faits lorsqu’il était membre du gouvernement, et souligne que les assassins de Jovenel Moïse ne pourront pas se cacher. « Je me réjouis de voir que l’effort international que j’ai enclenché comme Chancelier et comme PM continue de porter ses fruits. L’arrestation de John Joël Joseph montre qu’il n’y aura pas de cachette pour ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans l’assassinat du Pdt Moïse. », a-t-il publié.

Pour l’instant, le seul suspect dont le nom sonne fort dans ce dossier qui est encore en liberté est Joseph Félix Badio. Aussi, faut-il le dire, si des présumés asdassins sont arrêtés à l’étranger pour ce crime, d’autres se voient libérés en Haïti sur ordre du juge Instructeur Gary Orélien, croyant qu’ils n’ont rien à voir avec le meurtre de Jovenel Moïse dont personne ne sait jusqu’à présent qui est le fameux parrain.

Bouton retour en haut de la page