Fednel Monchéry arrêté puis libéré sur ordre du G9 et de Léon Charles, dénonce le RNDDH

Après l’arrestation et la libération  de Fednel Monchéry, impliqué dans le massacre de La Saline, ce samedi 13 février par des policiers, en possession de deux plaques de voitures dans son  véhicule, le RNDDH, s’est vite monté au créneau pour dénoncer une mise en liberté ordonnée par le G9, une organisation criminelle, et le directeur général de facto de la PNH Léon Charles. 

Si pour certains l’arrestation de l’ancien directeur général du ministère de l’intérieur constitue un coup de théâtre, pour d’autres c’est un autogoal que le gouvernement de facto s’est donné.

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle a eu l’effet d’une bombe, l’ex-directeur général du Ministère de l’intérieur a été arrêté en possession de deux plaques de voitures différentes. Il a été libéré sur ordre de Léon Charles et des bandits de Baz “Krache Dife”, selon le directeur exécutif du RNDDH. Ce sont les bandits de “Krache Dife” accompagnés de policiers qui sont venus le récupérer où il était gardé à vue au commissariat de Port-au-Prince, a poursuivi Pierre Espérance rappelant que Fednel Monchéry est le fondateur du gang “Krache Dife”, l’un des plus importants de la coalition criminelle G9 an e Alye, alors qu’il était directeur général du MICT.

“Fednel Monchéry est impliqué dans plusieurs massacres et fait l’objet d’un mandat d’amener” a soutenu Pierre Espérance qui ajoute que la Police Nationale d’Haïti est devenue méconnaissable évoquant la répression policière contre des manifestations pacifiques alors que les gangs opèrent en toute impunité. 

Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page