Actualités

Fonds national d’Éducation : le salaire du Directeur général, Jean Ronald Joseph, fait scandale

Le directeur général du Fonds national d’éducation (FNE), Jean Ronald Joseph, est au cœur de controverses concernant son salaire et des allégations de corruption. Face à ces critiques, Joseph a pris la parole pour clarifier la situation et défendre l’intégrité de son institution.

Selon des informations disponibles, le salaire mensuel de Jean Ronald Joseph s’élève à 650 000 gourdes, soit un salaire annuel de 7 millions 800 mille gourdes. De plus, les dépenses salariales au sein du bureau du DG du FNE totalisent 24 millions de gourdes par an pour sept personnes, tandis que son cabinet, composé de dix-sept membres, représente une dépense annuelle de 49 millions de gourdes.

Cependant, Joseph a justifié ces chiffres en soulignant qu’il bénéficie d’une indemnité de fonction réglementée par la loi sur la fonction publique, équivalente à un tiers de son salaire. Il a également affirmé qu’aucune augmentation salariale n’a été accordée aux consultants ou aux cadres de l’institution depuis le début de son mandat en 2022.

Malgré cela, il n’a pas démenti les salaires de 350 000 gourdes des membres de son cabinet, mais a précisé qu’un ajustement de +40% a été effectué uniquement pour le personnel de soutien afin de réduire les disparités salariales. Concernant les accusations de corruption, Joseph a souligné que tous les contrats de prestation de service, y compris ceux des consultants, sont soumis à l’avis de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.

Dans un souci de transparence et d’amélioration des services, Joseph a annoncé la mise en place d’une commission technique chargée de développer une procédure dématérialisée pour les demandes de subvention pour études ou projets éducatifs. Cette initiative vise à simplifier le processus en permettant aux individus et aux institutions de soumettre leurs demandes en ligne via le site web du FNE.

Le directeur général du FNE, Jean Ronald Joseph, a tenu à clarifier les questions entourant son salaire et à défendre l’intégrité de son institution face aux accusations de corruption. Sa volonté de promouvoir la transparence et de moderniser les services du FNE témoigne de son engagement envers l’éducation et le développement du pays.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page