Haïti-Coronavirus: quatre patrons de supermarchés interpellés pour surenchère

Au regard de la loi du 20 novembre 1946 (article 1, 2 et 3), les chefs d’entreprises commerciales de Piyay Market, Fresh Market, Konpa Market et Pharmacie au Bon soin arrêtés, ce dimanche 22 mars 2020, par la PNH encourent des peines allant de 6 mois à 5 ans d’emprisonnement et une amende de 100 000 gourdes, selon Jonas Coffy, ministre du Commerce et de l’Industrie.

L’opération conduite par des agents de plusieurs unités de la Police Nationale d’Haïti et des inspecteurs du ministère du commerce et de l’industrie, visait à s’enquérir des rumeurs faisant état de flambée des prix de produits de première consommation dans un contexte nourri par de fortes demandes, à en croire le ministre du Commerce. Jonas Coffy, dans une interview accordée à la rédaction de HIP, a tenu à clarifier les motifs de l’activation d’un Task force incluant des autorités du ministère de la Justice et de la Sécurité publique, celles du ministère du Commerce et de l’Industrie et des responsables de la PNH en vue de lutter contre les ’’spéculations illicites de marché noir’’.

‘’Au terme des opérations de vérification des prix de certains produits affichés jugés exagérés, nous avons procédé à l’arrestation de 4 chefs d’entreprises commerciales. Le responsable de Carribean Market, en raison de souci de santé (maladie cardiovasculaire), n’a pas été interpellé. Cependant, il a été averti’’, a rapporté Jonas Coffy.

Le titulaire du MCI a annoncé que ces opérations vont s’étendre sur tout le pays et le gouvernement est résolu à freiner ces pratiques visant à pénaliser les consommateurs haïtiens. En moins de quelques heures, a-t-il expliqué, des produits ont subi de grande variation de prix en raison des mesures adoptées visant à décréter le couvre-feu, à fermer les écoles, à suspendre le fonctionnement des industries textiles pour contenir la propagation du Coronavirus.

Hervé Noël/ HIP

Bouton retour en haut de la page