Actualités

Haïti-Crime : la Maison-Blanche et Donald Trump réagissent à l’assassinat de trois missionnaires dont deux Américains

Selon le journal Miami Herald, l’assassinat jeudi de David Lloyd et Natalie Baker, deux missionnaires américains et de Jude Montis porte l’empreinte de Cathel Jones et de Jeff «Gwo-Lwa», respectivement caïds de Terre-Noire et de Canaan.

La Maison-Blanche n’a pas mis du temps pour réagir au triple assassinat à Port-au-Prince, dont deux des victimes sont des Américains. Selon des informations relayées par des médias locaux, les trois missionnaires dirigeaient l’orphelinat « Missions in Haïti ».

Le président Joe Biden s’est dit favorable au « déploiement rapide » d’une mission internationale pour assurer la sécurité en Haïti. « La situation sécuritaire en Haïti ne peut pas attendre », a jugé vendredi un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, en ajoutant « nos pensées vont aux familles des personnes tuées ».

D’autres voix dont celle de l’ancien président et candidat à la présidentielle de novembre 2024, Donald Trump a condamné le crime.

« Que Dieu bénisse Davy et Natalie. Quelle tragédie. Haïti est totalement hors de contrôle. Trouvez les tueurs maintenant !! », a écrit le républicain dans Truth Social.

« Mon cœur est brisé en mille morceaux », a posté Ben Baker sur Facebook. « Je n’ai jamais ressenti une telle douleur. La plupart d’entre vous savent que ma fille et mon gendre Davy et Natalie Lloyd sont missionnaires à plein temps en Haïti », poursuit le représentant de l’État de Missouri, Ben Becker qui se dit profondément affecté par la mort tragique des missionnaires qui œuvrent dans la communauté de Bon-Repos.

Fondé en 2000 par David et Alicia Lloyd, l’orphelinat «Missions in Haïti» gère une école pour 450 enfants, deux églises et un foyer dans le quartier de Bon Repos, situé dans la banlieue nord de la capitale.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page