Haïti – Crise : Les 9 sénateurs renvoyés par l’Exécutif sont-ils habilités à reprendre siège ?

Haïti  -  Crise : Les 9 sénateurs renvoyés par l’Exécutif sont-ils habilités à reprendre siège ? 2
À bâtons rompus, les sénateurs renvoyés par l’Exécutif espèrent reprendre siège au Sénat de la République. Après avoir saisi le Tribunaux électoral et correctionnel ayant signifié leur incompétence à statuer sur le dossier, les pères conscrits se sont lancés dans d’autres aventures pour le moins hypothétiques.

La décision du Tribunal des référés, notifiant au Bureau du Sénat de se positionner clairement sur la situation des 9 élus en conflit ouvert avec le Palais national, se révèle pour une petite victoire pour ces élus. En ce sens, le jeudi 20 février dernier, cinq des 9 sénateurs ont investi le Grand Corps et menacé de siéger au regard de l’ordonnance du juge des référés.

Aux Gonaïves, ce jeudi 27 février, des centaines de citoyens ont accompagné dans les rues l’élu de l’Artibonite, Youri Latortue, en signe de solidarité avec les sénateurs et pour célébrer, ont-ils considéré, le retour des parlementaires renvoyés par l’Exécutif.

Au regard des recours déjà épuisés (Tribunal électoral et Tribunal correctionnel) et suivant l’ordonnance du juge des référés, les sénateurs contestés devront communiquer au bureau conduit par l’élu du Sud, Pierre François Sildor, la décision aux fins de débat au Grand Corps, ce qu’ils ont refusé, brandissant avoir eu gain de cause.

Alors que l’élu du Nord-ouest, Kedlaire Augustin, dans ses lectures, a encouragé ses pairs à communiquer au bureau la décision. Se basant sur les règlements intérieurs, seul le bureau détient le pouvoir de convocation de l’assemblée.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page