Haïti-Insécurité: À Martissant, des centaines de citoyens ont marché contre l’insécurité

 

Haïti-Insécurité: À Martissant, des centaines de citoyens ont marché contre l’insécurité 1
Les conflits entre gangs armés qui pourrissent le climat social dans la 3ème circonscription de Port-au-Prince interpellent des jeunes des quartiers de l’entrée Sud de la capitale haïtienne.

Une marche pacifique a été organisée, ce mercredi, en vue d’exiger des autorités policières des réponses fortes face à l’insécurité grandissante.

Partie de la place publique de Fontamara pour aboutir devant les locaux du Sous-commissariat de Martissant, la marche a réuni des centaines de citoyens, pouvait-on observer.

À l’initiative des jeunes artistes, entrepreneurs, leaders religieux, personnalités influentes de la 3ème circonscription de Port-au-Prince et des quartiers limitrophes, le mouvement visait à exiger un retour à la paix et dénoncer l’indifférence des responsables de la Police Nationale d’Haïti face à la dégradation du climat sécuritaire.

‘’Nous voulons que la paix revienne, que les gangs armés fassent taire leurs armes. La PNH doit également faire retrait de l’avis de recherche lancé contre le nommé Chrysla’’, ont scandé certains jeunes.
Au terme de la mobilisation, dans les parages du sous-commissariat de Martissant, Chrysla, l’un caïd de la 3ème circonscription de Port-au-Prince, s’est adressé à la foule. Il a encouragé les autres groupes armés à emboiter le pas pour qu’enfin, dit-il, le calme puisse revenir dans l’entrée Sud de la capitale.

Il importe de signaler que l’itinéraire initialement fixé n’a pas été respecté. Les organisateurs ont renoncé à emprunter la section dénommée ‘’VAR’’ en raison, selon certaines sources, d’un conflit d’agenda. En outre, la mobilisation s’est déroulée sans incidents majeurs; des agents de l’Unité départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) ont accompagné les manifestants jusqu’à la fin du mouvement.

HIP

Bouton retour en haut de la page