Haïti-Nécrologie: “dernier rendez-vous avec Tom Malè”, la mauvaise blague

Les derniers moments avec Éric Laguerre étaient empreints d’émotion et d’affliction. Des membres de la société civile, des acteurs politiques et des noms du monde culturel ont payé de leur présence pour saluer le départ d’un ‘’comédien modèle’’.

Avant la cérémonie funèbre tenue, ce mercredi 18 mars, à l’Église Sacré-Cœur de Turgeau, des proches et amis d’Éric Laguerre (63 ans) ont défilé devant sa dépouille exposée au salon funéraire Pax Villa.

Des cris épars de proches affligés par la disparition, des visages fermés d’anciens collaborateurs attristés ont marqué ce dernier instant émouvant.

Le célébrant principal, Mgr Pierre André Dumas, dans son homélie, a salué l’engagement de l’artiste de faire du rire une thérapie. ‘’Éric Laguerre, Tom Malè, était une bibliothèque vivante de la blaguologie haïtienne’’, a résumé le prélat.

Anouce Laguerre, frère ainé du défunt, inconsolable, a reconnu la perte d’un allié sur, d’un soutien indéfectible de la famille. ‘’Je ne savais qu’il allait nous quitter en cette circonstance. Je suis moralement effondré, a-t-il lancé.

Ses collaborateurs à Radio Caraïbes ont également témoigné de ses talents de comédien sans commune mesure. Caleb Desrameaux et Guyler C. Delva ont plaidé pour que ses œuvres pérennisent dans le temps. ‘’Le choix de diffuser un extrait de ses produits à travers Matin Caraïbes est envisageable’’, ont-ils évoqué.

Conformément aux vœux de ses cinq fils, Éric Laguerre, Tom Malè, Manmi Pwela, sera inhumé aux États-Unis d’Amérique. Il faut signaler que ses fils ont manqué à l’appel en raison du contexte de propagation du Coronavirus et la décision des autorités américaines de suspendre la liaison aérienne avec certains pays étrangers.

Hervé Noel / HIP

Bouton retour en haut de la page