Haïti – Politique -Crise : Mandats émis contre des opposants au pouvoir, RNDDH crie à la persécution politique

Haïti  - Politique -Crise : Mandats émis contre des opposants au pouvoir, RNDDH crie à la persécution politique 2
Dans une interview accordée à Radio Kiskeya, le directeur exécutif du RNDDH dénonce l’équipe au pouvoir qui utilise l’appareil judiciaire à des fins politiques.

Pierre Espérance confirme que certaines personnes qui ouvertement critiquent le régime Tèt Kale font l’objet de mandat d’amener ou sont frappés d’interdiction de départ.

Selon le militant des droits humains, le pouvoir en place utilise les problèmes auxquels le pays fait face pour s’attaquer à ses adversaires.

L’accusation de complot contre la sureté de l’Etat est, selon Pierre Espérance, une démarche qui porte atteinte à la démocratie. Il dénonce l’incapacité des dirigeants face à la situation du pays qui se dégrade.

Toujours dans le cadre de cette interview, le RNDDH condamne l’attaque contre la RTVC.

On se le rappelle, des individus non identifiés ont attaqué les locaux de la Radio Télévision Caraïbe, le dimanche 23 février dernier, lors du mouvement des policiers.

Pour Pierre Espérance, ces actes sont inadmissibles dans un pays qui se dit démocratique.

“C’est de la barbarie”, déplore Pierre Espérance.

Le militant des droits humains rappelle que les acquis démocratiques sont les fruits du sang du peuple haïtien, personne n’a le droit de s’attaquer à la presse pour ses positions politiques.

“Les médias font leur boulot. S’attaquer à un quelconque média, c’est s’attaquer à la liberté d’expression et fragiliser davantage la démocratie haïtienne”, a-t-il conclu.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page