Haïti-Protestation-PNH : Création d’une cellule de crise, Jovenel Moïse lance son ultimatum

Haïti-Protestation-PNH : Création d'une cellule de crise, Jovenel Moïse lance son ultimatum 2
En vue de répondre aux besoins des policiers protestataires, une commission a été mise en place par le CSPN. En réaction, le président de la République, Jovenel Moïse, a accordé un délai de 24 heures à cette structure spéciale, en vue d’apporter les réponses nécessaires aux revendications des agents de la PNH.

En attendant le rapport de la commission, le locataire du Palais national promet de meilleures conditions de vie aux policiers, à commencer par la construction de 600 logements à Delmas 33 et d’autres accompagnents.

Se disant consterné face aux mouvements de rues émaillés de violences, M. Moïse ne veut croire à aucun moment que ces agissements sont l’oeuvre d’agents de la PNH.

Il a demandé au haut commandement de la Police Nationale d’Haïti de travailler en vue de solutionner le problème de communication qui estime-t-il, existe au sein de l’institution policière entre les hauts gradés et les simples agents.

Le président s’est adressé publiquement sur ce dossier lors de son intervention, ce jeudi, au palais national, au cours de la cérémonie de remise des chèques à plus de 3 milles bénéficiaires du programme de crédit baptisé « Atè Plat »

Vladimir Maurice Ridoré / HIP

Bouton retour en haut de la page