Haïti-Santé: le Coronavirus nous guette, nos dirigeants s’en foutent

Haïti-Santé: le Coronavirus nous guette, nos dirigeants s'en foutent 2
La marche de l’épidémie de coronavirus s’est accélérée ces derniers jours, provoquant une panique chez la population mondiale. Face à son expansion, le monde n’est pas prêt à y faire, selon l’OMS.

L’épidémiologiste Marc Lipsitch, de l’université américaine de Harvard, est allé plus loin pour dire que le coronavirus “ne pourra finalement pas être maîtrisé” et qu’il infectera jusqu’à 70% de l’humanité d’ici un an.

Inutile de résister plus longtemps : “le coronavirus ne pourra pas être maîtrisé” et, d’ici un an, “40% à 70% de personnes dans le monde seront infectées, prédit-il.

Quid d’Haïti face à ce Fléau? Nos ports et aéroports sont-ils contrôlés?

Ayant reçu de l’Organisation Panaméricaine de la Santé/l’Organisation Mondiale de la Santé (OPS/OMS)des matériels et intrants pouvant lui permettre de confirmer le diagnostic du nouveau Coronavirus (COVID-19), le 13 février dernier, le Ministère de la Santé Publique et de la Population se croit être bien équipé pour faire face à ce fléau.

L’administration Moïse a d’autres priorités: l’organisation du carnaval, finalement annulé, la mise en place d’un gouvernement contre vents et marrés, la réforme constitutionnelle. Du Coronavirus, nos dirigeants s’en foutent.

Le Coronavirus inquiète les meilleurs chercheurs de la médecine mondiale pas les dirigeants haïtiens qui laissent la population entre les mains du bon Dieu.

Les autorités du MSPP avaient annoncé des dispositions dans l’Aéroport international Toussaint Louverture pour contrôler l’arrivée des passagers.
Le constat n’est pas rassurant. Certains passagers s’étonnent de la légèreté du dispositif annoncé par le ministère. Face au risque de contagion, les mesures de sécurité ne sont pas suffisantes dans l’aéroport.

Dans la Caraïbe les contrôles se renforcent

Ce mardi, les autorités jamaïcaines ont interdit un navire de croisière de l’entreprise MSC Cruises d’accoster dans leur ports, puis à Grand Cayman, par crainte qu’un membre d’équipage soit atteint du COVID-19.

Le «MSC Meraviglia», qui transporte quelque 4500 passagers et 1600 membres d’équipage, est arrivé au port d’Ocho Rios, en Jamaïque, vers 8 h 30.
«Lors d’une inspection par les autorités de la santé portuaire, il a été découvert qu’un membre d’équipage avait été placé en quarantaine à bord. Et si c’était ici en Haïti ?

Sur les réseaux sociaux la peur se manifeste. Plusieurs citoyens du pays se montrent critiques envers les dirigeants haïtiens qui se montrent passifs devant ce fléau mondial.

Face à ses dirigeants irresponsables qui se permettent de jouir seulement des privilèges du pays et de ses maigres ressources, la population haïtienne à le droit d’être inquiète.

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page