Haïti-Santé : Une personne morte du choléra, une autre en soins intensifs, révèle le MSPP

Alors que l’ONU s’apprête à déclarer Haïti « hors choléra », cette maladie resurgit dans le pays dans un contexte marqué par l’insalubrité accélérée des rues de la capitale et des villes de province.

En effet, dans une conférence de presse tenue ce dimanche à la résidence officielle du Premier ministre à Musseau, le Ministre de la Santé Publique et de la Population, Alix Larssen, a indiqué qu’une personne est déjà morte du choléra, et une autre reçoit actuellement des soins que nécessite son cas. Ces personnes proviennent respectivement des quartiers de Brooklyn (Cité Soleil) et de Savane Pistache/Decayette (Port-au-Prince).

Le titulaire du MSPP estime que la rareté de l’eau due aux mouvements de protestation dans le pays pourrait être à la base de la réapparition de cette maladie dans le pays. Aussi invite-t-il les protestataires à faciliter la circulation des camions-citernes et des ambulances afin d’éviter le pire. Face à cette nouvelle donne, il exhorte les membres de la population à prendre des dispositions nécessaires en vue d’éviter la propagation de cette maladie, et de signaler au Ministère tout cas suspect au sein de la communauté.

En guise de prévention contre cette pathologie, Alex Larsen recommande à tout un chacun de prendre toutes les mesures d’hygiène adéquates, à savoir le lavage des mains, la consommation d’eau potable (soit de l’eau bouillie, de l’eau traitée avec un produit chloré), la protection des aliments, l’utilisation de latrine pour la défécation. Toute personne présentant une diarrhée aiguë, profuse, doit se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche, poursuit le ministre, assurant que la population sera constamment informée de l’évolution de la maladie.

Rappelons que le choléra été introduit en Haïti par des soldats népalais de la mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti (MINUSTAH) en 2010. Cette maladie a causé la mort de plus de 10 mille Haïtiens, selon des chiffres officiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

six − un =

Bouton retour en haut de la page