Haïti – Social : Une femme à mobilité réduite et à passion effrénée

Née le 6 mai 1994 à Port-au-Prince, Christelle Jennifer Alexis a fait ses études primaires chez les Salésiens de Port-au-Prince. Après le CEP, elle a intégré le Lycée Daniel Fignolée pour ses études secondaires.

Elle était en 3ème secondaire en 2010 l’année où sa vie a basculé. 12 janvier 2010 c’était le jour le plus sombre du pays. La terre a tremblé. Christelle n’était pas exempte du cataclysme. Les bâtiments du lycée se sont effondrés, Christelle est comptée parmi les victimes. Sous les décombres pendant 2 jours, elle pensait que c’était fini. Heureusement pour elle, la nature en a décidé autrement de son sort. Transférée à l’hôpital, elle découvre que son pied droit est infecté. Elle ne peut pas y croire. L’âme en peine et éplorée, elle a demandé la mort, explique-t-elle. Pourquoi moi mon Dieu? a-t-elle lancé quand les médecins lui expliquent qu’ils devaient l’amputer du pied infecté.

Handicapée de son pied droit depuis à l’âge de 16 ans, Jennifer Christelle Alexis est à déficience physique mais fort mentalement.

Malgré son handicap, trois ans plus tard, elle reprend ses habitudes. Elle décide de retourner à l’école. Elle intègre le Spring Collège pour terminer ses études classiques.

Depuis son jeune âge, Christelle a toujours voulu devenir ingénieure civile. Objectif clair en tête, bac II en poche, elle se dirige vers la Faculté des sciences dans le dessein d’étudier la Génie civile. Mais, en dépit de sa bonne volonté, elle échoue à l’examen d’entrée. Pourtant, elle n’abandonne pas son rêve. Elle se tourne vers l’Université américaine des sciences modernes d’Haïti (UNASMOH) où elle décochera son diplôme de Génie civile, le 22 mars prochain.

Christelle et sa deuxième famille

“Je ne pouvais pas m’arrêter malgré mon handicap”, a fait savoir cette jeune femme dévouée. Elle veut se faire une place dans la société. Elle fait partie de l’équipe fémine amputée dirigée par Sofonie Louis. C’est en 2018 que Christelle a retrouvé cette deuxieme famille.

“Cette équipe c’est ma deuxième famille”, a-t-elle déclaré énergiquement. “Nous sommes comme des sœurs. Ça nous fait du bien”, a révélé celle qui évolue au poste de milieu terrain.

Une femme aux grands rêves

Jennifer Christelle Alexis qui vit avec ses parents souhaite gérer son propre entreprise pour accompagner les filles et femmes handicapées.

Et elle tire la leçon de sa vie pour relancer ses activités: « J’ai appris à aimer tout ce que je fais. Je vois mon handicap comme un destin naturel », a déclaré Christelle toute joyeuse.

La généreuse Christelle a redonné le sourire aux membres de sa famille qui utilisent ses précieux conseils, pour leur bien-être.

Les succès enregistrés dans ses activités sociale lui ont valu plusieurs remerciements et encouragements.

L’engagement, la détermination de cette brave jeune femme prouvent aujourd’hui au monde entier qu’un handicap n’est pas un obstacle insurmontable.

Kettia JP Taylor / HIP

Bouton retour en haut de la page