Haïti sous la menace d’une saison cyclonique intense

Les prévisions établies par l’agence américaine dénommée Administration Nationale des Océans et de l’Atmosphère (NOOA) font état d’une saison cyclonique agitée pouvant occasionner en moyenne 16 systèmes de dérèglements climatiques.

Les détails communiqués par le coordonnateur de l’Unité Hydrométéorologique d’Haïti (UHM) informent que le pays est sous la trajectoire de 13 à 19 systèmes nommés, 12 ouragans et 3 à 6 ouragans majeurs. Ces derniers seront de catégories 3, 4 et 5 sur l’échelle Saffir-Simpson, précise Marcelin Esterlin, coordonnateur de l’UHM.


Ces données, poursuit le responsable de l’UHM, peuvent entrainer des situations atmosphériques dangereuses compte tenu de la fragilité environnementale d’Haïti. Les scénarios les plus plausibles de la NOOA renvoient à des estimations où des situations de basses pressions peuvent bouleverser le système écologique haïtien.

Au Boulevard Harry Truman, ce lundi 1 er Juin, le Premier ministre Joseph Jouthe en a profité pour appeler à une synergie des forces pour surmonter les défis.

‘’Nous devons conjuguer nos efforts pour faire face à cette réalité qui nous attend. Il est temps de rompre avec des pratiques obscurantistes. Avec des indicateurs au rouge, le pays demeure de plus en plus vulnérable aux catastrophes naturelles. Nous sommes concentrés à la réhabilitation du pays, nous appelons à la solidarité de tous’’, a soutenu Joseph Jouthe.

Saison cyclonique et Coronavirus

La saison cyclonique officiellement annoncée, ce 1er Juin 2020, intervient dans un contexte de propagation du Coronavirus, rappelle le responsable de la Direction de la Protection civile. Le docteur Jerry Chandler souligne la nécessité d’adapter le système de réponse aux priorités du moment.

“La gestion des abris provisoires devient sensible. La capacité d’accueil dans les abris provisoires sera réduite en raison de la Covid-19. Le protocole de gestion et de fonctionnement des espaces provisoires sera également modifié. Un volet de sensibilisation incluant le déplacement des personnes hébergées pour diminuer les risques de propagation au virus’’, prévoit le docteur Jerry Chandler.

Hervé Noel / HIP

Bouton retour en haut de la page